Top 10 : les Patrick du foot

le
0
Top 10 : les Patrick du foot
Top 10 : les Patrick du foot

Si la Saint-Patrick reste évidemment une bonne excuse pour se coiffer d'un chapeau ridicule et boire beaucoup de bières en semaine, c'est aussi l'occasion de dresser une liste des Patrick du football. 10 joueurs qui seraient évidemment chaussés par la marque Patrick.

  • Patrick Battiston La vie et les émotions sont parfois injustes. Patrick Battiston sera identifié à vie comme le mec qui s'est ramassé Harald Schumacher en pleine mâchoire, un soir d'été espagnol. Un corps inerte sur une pelouse de Séville que la France du foot n'arrive pas à oublier. Ce qu'on oublie toujours en revanche, c'est que notre Patrick, défenseur de son état, était surtout, à ce moment-là, à grandes enjambées vers l'avant, en demi-finale de Coupe du monde. Allez demander ça à Koscielny et Mangala.

  • Patrik Berger Belle gueule, belle chevelure et style de jeu voyant (des longs déboulés, des grosses frappes du gauche, des rushs), Patrik Berger a eu la bonne idée d'exploser aux yeux du monde lors de l'Euro 1996, sur les pelouses anglaises. Cela lui a assuré une belle petite carrière du côté de chez sa Majesté, en signant dans la foulée dans le Liverpool de Gérard Houllier capable de presque tout (le quadruplé de 2001 : Coupe UEFA, Supercoupe d'Europe, FA Cup, League Cup), avant d'écumer les bons salaires en Angleterre à partir de 2003. Eut un temps autant la cote qu'un Pavel Nedv?d, qui a su finalement mettre tout le monde d'accord.

  • Patrick Bruel Titulaire indiscutable de la corbeille du Parc des Princes même s'il porte "Marseille et Saint-Étienne dans (son) cœur" (c'est d'ailleurs son amour des Verts qui l'a incité, via Winamax, à sponsoriser le maillot des Verts), le Patrick le plus célèbre de France sait aussi quitter les gradins pour chausser les crampons. Une des têtes les plus connues du Variétés Club France, il a déjà mis une lunette à Joël Bats devant les caméras de Téléfoot. En 1991, Patrick a également eu le privilège d'être invité par Raymond Goethals à participer au dernier entraînement des Marseillais avant un départ pour Bari et une finale de Coupe des clubs champions contre l'Étoile rouge de Belgrade. Bad move. Son dernier exploit en date sur le rectangle vert ? Une prestation remarquée et sifflée à l'Allianz Riviera, lors de son inauguration. Rendez-vous dans 10 ans ?








  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com