Top 10 : les matchs amicaux les plus dingues

le
0
Top 10 : les matchs amicaux les plus dingues
Top 10 : les matchs amicaux les plus dingues

Ça y est, la fin de saison a officiellement sonné. Il va falloir patienter pour revoir le PSG humilier ses adversaires en championnat ou pousser la chansonnette sur l'hymne de la Ligue des champions. En attendant, on va avoir droit à une flopée de matchs de préparation, comme l'Albanie-France de samedi. Rien de bien excitant. Pourtant, un peu à l'image du 4-3 de ce duel franco-belge disputé le week-end dernier, certains amicaux ont marqué les mémoires. Pour le meilleur et surtout pour le pire.

Portugal 4-0 Espagne (17 novembre 2010) : le bijou de Ronaldo refusé

Cinq mois à peine après leur élimination en quart de finale de Coupe du monde face à la Roja, les Portugais retrouvent le champion du monde et d'Europe en titre pour un amical de gala. Alors que la bande de Del Bosque semble intouchable et grand favori de la rencontre, la Seleção sort un match de daron et explose Iniesta et consorts 4-0, avec un doublé d'Hélder Postiga. Mais le véritable fait du match survient à la 36e minute : Cristiano chope le ballon sur le côté gauche, met littéralement la misère à la défense espagnol et termine par un lob exter' qui prend tranquillement le chemin des filets. Problème : Nani, en position de hors-jeu, décide de faire s'adjuger le caramel en plaçant une tête avant que la balle ne franchisse la ligne de but. But refusé pour Cri-cri d'amour, et une crise de colère envers son crétin de coéquipier. On le comprend.

France 1-0 Chine (7 juin 2006) : la sale blessure de Djibril Cissé

Tout le monde, ou presque, se souvient de cette action où l'attaquant français se broie la jambe sur un contact anodin. À vitesse réelle, la blessure ne semble pas bien grave. En revanche, en visionnant le ralenti, on comprend mieux pourquoi le Djib' se tord de douleur. Fracture tibia-péroné de la jambe droite pour le buteur, qui voit sa participation à la Coupe du monde allemande s'envoler. Bah oui, parce qu'il s'agissait d'un match de préparation pré-mondial 2006, remportée 1-0 par les Bleus face à la Chine. Une rencontre qui ne servait à rien, quoi.

Roma 2-3 Manchester United (26 juillet 2014) et France 1-1 Brésil (3 juin 1997) : les perles de Miralem Pjanić et Roberto Carlos

Les matchs amicaux, c'est aussi l'occasion pour certains joueurs de jouer sans pression et de tenter des trucs improbables. C'est le cas de Miralem…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant