Top 10 : les mamans dans le foot

le
0
Top 10 : les mamans dans le foot
Top 10 : les mamans dans le foot

Ce dimanche 31 mai, c'est la Fête des mères en France. L'occasion de prouver que les mamans et le foot, c'est une grande histoire d'amour. Enfin, pas toujours. La preuve par dix.

Les " mamans de la sécurité " de Recife


En Amérique du Sud, cela fait de longues années que la violence dans les stades a repris son train-train quotidien sans qu'elle puisse être véritablement enrayée. L'année dernière, un supporter de Paraná, club de Recife, avait perdu la vie en recevant un lavabo sur la tête balancé par des fans de Santa Cruz. Pour éviter que la même chose se produise à l'Estadio Ilha do Retiro, l'autre club de la ville, le Sport Club do Recife, a décidé d'instaurer un service d'ordre autour des terrains composé de... mères de supporters. Formées au même cursus que les agents de sécurité habituels, les trente darones ont fait des rondes le 8 février dernier avec un gilet fluo floqué " Mamans de la sécurité " sur le dos lors du derby bouillant face au Náutico. Et aucune échauffourée n'a été constatée. Peut-être parce que " personne ne veut se battre devant une maman, surtout la sienne " comme l'expliquait le club brésilien dans un communiqué sur leur site il y a quelques mois. Pas faux.


Dolores Aveiro


Dolores Aveiro a fait beaucoup de bien au football. Énormément. Il y a trente ans de ça, elle a enfanté Cristiano Ronaldo. Pas mal pour quelqu'un qui avait au départ choisi d'avorter, car trop pauvre pour élever un enfant. Ensuite, elle a brisé le couple que formait son Ballon d'or de fiston avec Irina Shayk, permettant à tous les aficionados de gonfle d'être moins agacés par CR7 qu'ils ne le sont déjà. Les deux femmes ne s'entendant pas, notamment parce que Dolores considérait Irina Shayk comme incapable de s'occuper de Cristiano Junior, la top model aurait refusé de se rendre aux 60 ans de la Mâe de Madère. Faute tactique : Shayk se fait larguer par le joueur du Real Madrid les jours suivants. On avait dit pas les mères et les habits, Irina.

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant