Top 10 : Les joueurs passés par le PSG et l'OM

le
0
Top 10 : Les joueurs passés par le PSG et l'OM
Top 10 : Les joueurs passés par le PSG et l'OM

Stéphane Sessegnon serait proche de rejoindre l’OM au mercato. Le Béninois pourrait ainsi rejoindre le clan des joueurs ayant évolué à la fois au PSG et à Marseille.

Le PSG et l’OM sont les meilleurs ennemis du football français. Mais cela n’empêche pas bon nombre de joueurs à avoir évolué dans les deux clubs rivaux. Le dernier en date ? Hatem Ben Arfa, fraîchement arrivé dans le club de la capitale. Voici le Top 10 des joueurs passés par les deux ennemis. 10. Peter Luccin (OM : 1998-2000, PSG : 2000-2001). Un pur Minot. Né à Marseille, Luccin est pourtant formé à l’AS Cannes et se révèle sous le maillot des Girondins de Bordeaux. L’OM le séduit forcement et il décide alors de rejoindre son club de cœur en 1998. Pendant deux saisons, il s’impose dans l’entrejeu mais sa dernière saison est compliquée sportivement. Homme de challenge, il s’envole pour... le PSG et rejoint son camarade Nicolas Anelka pour lancer la génération Banlieue du club parisien en 2000. Un échec cuisant. Il s’offrira un bon bol d’air en partant en Espagne (Celta Vigo et Atlético Madrid entre autres). 9. Daniel Bravo (PSG : 1989-1996, OM : 1998-1999). Le petit Prince du Parc a mis du temps à s’imposer au PSG. Arrivé en 1989 en provenance de Nice, il a vécu des premières saisons timides. Il doit attendre l’arrivée de Luis Fernandez en 1994 pour s’imposer au milieu de terrain, dans un rôle plus reculé. Parti à Parme en 1996, il ne s’adapte pas et revient en France. D’abord à Lyon, puis à l’OM en 1998. Il participe alors à la deuxième place des Phocéens en championnat dans un rôle de joker. 8. Edouard Cissé (PSG : 1997-2007, OM : 2009-2011). Formé au PSG, Cissé peine d’abord à s’imposer dans un effectif de stars. Prêté à Rennes, West Ham, ou encore Monaco, il attend 2004 pour vraiment constituer un titulaire régulier et marque notamment un joli but lors d’un PSG-OM (voir plus bas). Mais cela correspond également aux pires saisons du club parisien. Parti en 2007 pour le Besiktas Istanbul, il revient en France deux ans plus tard pour... l’OM. Dès sa première saison, il décroche son premier titre de champion de France et demeure un élément-clé du dispositif de Deschamps durant deux ans. 7. Jérôme Leroy (PSG : 1995-1999 puis 2002-2003, OM : 2000-2002). Le baroudeur. Formé lui aussi au PSG, le milieu français n’a pas eu la place espérée au départ malgré quelques prestations prometteuses et des buts en Coupe d’Europe face à des équipes comme Liverpool ou le Bayern Munich. Fin 1999, il veut partir et choisit... l’OM. Dès le premier choc face au PSG, il se fait expulser suite à une bagarre avec son homologue Laurent Leroy. Et vit une aventure laborieuse du côté de la Canebière. Au point de retourner dans la capitale avec le retour de Luis Fernandez aux commandes du club. Performant, notamment au côté de Ronaldinho, il quitte Paris en 2003 avec l’arrivée de Halilhodzic. 6.Florian Maurice (PSG : 1997-1998, OM : 1998-2001). A un an de la Coupe du Monde en France, Maurice veut être appelé en Bleu. En 1997, il choisit donc le PSG pour convaincre Aimé Jacquet. Seulement, sa saison sera compliquée entre blessures et méformes au côté d’un Marco Simone avec lequel il forme un duo peu complémentaire. Il sera revigoré par son transfert à l’OM la saison suivante où il finit meilleur buteur du club dès sa première année. et est même appelé en équipe de France. La suite sera toutefois moins rose. En conflit avec Bernard Tapie, il quitte le club olympien en 2001. Mais avec l'OM, il marque trois buts face au PSG, deux au Parc, l'autre au Vélodrome avec une joie célèbre en jetant sa chaussure dans le public (voir  3'21 sur la vidéo plus bas).   5. George Weah (PSG : 1992-1995, OM : 2000-2001). Mister George s’est révélé à Monaco mais a explosé au PSG. En trois saisons, il aura surtout marqué les esprits des supporteurs parisiens en Coupe d’Europe où ses performances individuelles vont hisser régulièrement le club dans le dernier carré. Parti à l’AC Milan en 1995 avec un goût amer dû à des tensions avec les supporteurs, il finira sa carrière notamment à l’OM en 2000. Mais à 34 ans, il n’a plus ses jambes d’antan et ne marque que 5 buts sous le maillot phocéen. Il fêtera néanmoins son jubilé au Vélodrome. 4. Frédéric Déhu (PSG : 2000-2004, OM : 2004-2006). L’un des départs directs d’un club à l’autre les plus conspués. A Paris, Déhu s’offre un vrai défi après une expérience ratée à Barcelone. Et sera même le capitaine d’une belle équipe durant la saison 2003-2004. Constant, exemplaire, il finit pourtant sa carrière parisienne sur... des larmes. Copieusement sifflé par ses propres supporteurs alors que le club vient de gagner la Coupe de France, il s’effondre. Les rumeurs courent en effet qu’il va être transféré à... l’OM. Au club phocéen, il sera également capitaine mais vivra deux saisons assez sombres.  3. Lorik Cana (PSG : 2003-2005, OM : 2005-2009). Le PSG a sorti Cana d’une situation compliquée avec la fin de la guerre au Kosovo. Repéré par le club de la capitale, il est un des rares éléments à ne pas décevoir durant deux saisons pleines. Mais en brouille avec Laurent Fournier, il décide de quitter la capitale pour l’OM à l’été 2005. Sans regrets. La preuve ? Buteur au Vélodrome lors du OM-PSG suivant, il ne se gêne pas d’exploser de joie face à ses anciens coéquipiers. Il marquera également lors d’un Classique en mars 2009, au Parc des Princes. Capitaine de cet OM, il en sera un élément incontournable. 2. Fabrice Fiorèse (PSG : 2002-2004, OM : 2004-2005). Celui qui laissera les souvenirs désagréables à la fois au PSG et à l’OM. Le seul sans doute. Pourtant, il a été un des chouchous du Parc en étant toujours combatif sur le front de l’attaque durant deux saisons et demie. Mais son départ inexplicable vers l’OM à l’été 2014, pour cause de conflit avec Halilhodzic, ne sera pas digéré par les supporteurs, qui lui réserveront une soirée cauchemar lors du PSG-OM suivant au Parc des Princes. A Marseille, il ne s’imposera pas et ne convaincra jamais les fans phocéens. 1. Gabriel Heinze (PSG : 2001-2004, OM : 2009-2011). Celui, sans doute, qui aura été exemplaire dans les deux clubs. A Paris, il s’est révélé au grand public par sa combativité, ses tacles engagés mais corrects, sa volonté à toute épreuve. Il part en 2004 pour Manchester United et s’envole ensuite au Real Madrid en 2007. Barré par la concurrence en Espagne, il veut revenir en France. Paris refuse pour permettre l’éclosion de Mamadou Sakho. L’OM rafle alors la mise en 2009. Sous l’ère Deschamps, il réalise deux belles saisons avec un titre de champion à la clé. Surtout, comme Cana, il marque deux buts face à son ancien club, à chaque fois au Vélodrome (2009 et 2011).
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant