Top 10 : le vol maison

le
0
Top 10 : le vol maison
Top 10 : le vol maison

La Guinée Équatoriale a profité d'une scandaleuse erreur arbitrale pour se qualifier en demi-finale de sa CAN au détriment de la Tunisie. Les Aigles de Carthage peuvent toutefois se consoler (un peu), ils ne sont ni les premiers ni les derniers à se faire voler. Illustration avec le top 10 des pires escroqueries des pays hôtes.

  • 10. Italie-Espagne 1934 : Dictature acte 1
    En 1934, l'Italie accueille la deuxième Coupe du monde de l'histoire, la première à se disputer en Europe. Le dictateur Benito Mussolini exerce à ce moment son règne fasciste sur la Botte. Un contexte particulier donc, qui a une influence indéniable sur le déroulement de la compétition et notamment lors du quart de finale opposant la Nazionale à l'Espagne. Face à une nation ibérique plus à l'aise techniquement, l'Italie oppose ainsi un jeu physique d'un autre temps, avec le consentement de Monsieur Baert, l'arbitre belge de la rencontre. Menée 1 à 0, la Squadra Azzurra égalise aussi sur un but entaché d'une faute sur le gardien espagnol Zamora. A l'époque, il n'existe pas de séance de tirs au but, et lors du rematch joué le lendemain même, l'Espagne doit effectuer pas moins de sept changements, à cause des blessures lors du premier match. L'Italie en profitera pour s'imposer 1 à 0, avec cette fois l'aide de l'arbitre suisse, Monsieur Mercet, et filera remporter son premier Mondial dans la foulée.


  • 9. Brésil-Croatie 2014 : Le coup de Fred
    En ouverture du Mondial 2014 au Brésil, la Seleção rencontre la Croatie. En difficulté, les Auriverdes s'en remettent plusieurs fois aux décisions favorables de l'arbitre de la rencontre, le Japonais Yuichi Nishimura. Point d'orgue de la prestation de ce dernier : un pénalty, très généreux, accordé à Fred pour permettre au Brésil de prendre l'avantage 2 à 1. Les coéquipiers de l'ancien attaquant de Lyon s'imposeront finalement (3-1) face à des Croates, Dejan Lovren en tête, qui n'hésiteront pas à exprimer leur colère à la fin de la rencontre.


  • 8. Chili-Italie 1962 : La bataille de Santiago
    "Le match que vous allez regarder est la plus stupide, la plus...









  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant