Top 10 : J'ai passé le bac

le
0
Top 10 : J'ai passé le bac
Top 10 : J'ai passé le bac

D-Day pour les élèves de Terminales, avec le début des épreuves du baccalauréat. Un diplôme controversé, trop facile pour certains, inaccessible pour d'autres, mais que même certains footballeurs ont tenté de décrocher, en parallèle des entraînements. Avec plus ou moins de réussite.

Ceux qui ont crié "Yes, je l'ai !" devant le panneau des résultats


  • Raphaël Varane


    À l'été 2011 et avec 18 ans au compteur, il révise sagement son baccalauréat. Contrairement à la majorité des lycéens pour qui la seule distraction pendant cette période est Roland-Garros, Raphaël reçoit des coups de fil de Zidane et Mourinho pour le faire signer au Real. "Je n'ai pas réalisé que c'était Zidane qui m'appelait, et vu que j'étais en plein dans mes révisions pour le bac, je lui ai demandé poliment de me rappeler plus tard." Ok. Le joueur de Lens visite alors les installations madrilènes et finit par signer un contrat de six ans. Mais avant de partir pour Madrid, il passe avec succès son bac ES.

  • Bacary Sagna


    Le mari de Ludivine a été repéré très jeune par l'AJ Auxerre, mais n'a jamais cédé à la précipitation. Il a donc attendu d'avoir 14 ans pour rejoindre l'AJA et a tenu à poursuivre son parcours scolaire jusqu'au baccalauréat. Logique, pour un homme surnommé "Bak". Ce n'est qu'après qu'il choisit de se consacrer au football à 100%, et de se replacer au poste de latéral, alors qu'il jouait comme attaquant dans les équipes de jeunes.

  • Olivier Giroud


    Il est beau, bien coiffé, tatoué, et se fait choper en slip avec une conquête dans une chambre d'hôtel. Même si cela ressemble fort à des attributs de candidat à une télé-réalité, Oliv' a tranquillement obtenu son bac ES en section sport-études à Grenoble, avant d'enchaîner sur deux années de STAPS. "J'étais professionnel et j'allais encore à la faculté. C'est vrai que c'est un peu rare", explique-t-il sobrement. Le collège Champollion de Grenoble tient déjà son futur prof d'EPS. Avec cours de foot sur le stabilisé du stade Bachelard.

  • Hugo Lloris


    Mère conseillère juridique, père dirigeant de banque, une tête de premier de la classe, Hugo Lloris vient d'un milieu dans lequel il est de bon ton de faire un minimum d'études. Alors même s'il intègre l'OGC Nice dès ses 10 ans, il continue de fréquenter les bancs de l'école. Lloris refusera même d'intégrer une classe…











  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant