Top 10 : Ils se détestent, puis ils s'aiment

le
0
Top 10 : Ils se détestent, puis ils s'aiment
Top 10 : Ils se détestent, puis ils s'aiment

Si le huitième de finale entre Manchester United et Manchester City n'était pas le match de l'année, il aura permis à José Mourinho et Pep Guardiola de se faire un petit câlin et ainsi mettre fin à une longue animosité. Comme eux, d'autres sont passés du statut d'"ennemis" à "amis", même si pour certains, ce rapprochement n'est pas encore total.

Patrick Vieira - Zlatan Ibrahimović


"À ma gauche, Patrick, 1m93, 85 kilos et à ma droite, Zlatan, 1m95, 95 kilos. Let's Get Ready To Rumble!" À peine arrivé à la Juventus lors de l'été 2005, Patrick Vieira en est venu aux mains avec l'attaquant suédois pour une histoire de passe non donnée. Si les deux hommes ont vite été séparés, cette histoire les a bizarrement rapprochés, et Zlatan Ibrahimović est très flatteur envers le milieu français lorsqu'il revient sur l'épisode de la bagarre dans son autobiographie : " Vieira est du style à se donner à 100% dans n'importe quelle situation et j'ai pu constater ce qu'il apportait à l'équipe. Il n'y a pas beaucoup de joueurs pour lesquels j'éprouve un tel respect. " Après quatre années de vie commune entre Turin et Milan, les deux hommes ont donc fini par s'apprécier au point que le Z balance le compliment ultime à Vieira sur CNN en décembre dernier : "Pour moi, Vieira est l'un des meilleurs joueurs avec qui j'ai évolué. Ce gars était un monstre. Il m'a appris beaucoup sur et en dehors du terrain." Comme quoi, pour avoir le respect de Zlatan, rien de mieux qu'une droite dans la tronche.


Diego Milito - Gabriel Milito


453 jours séparent Diego Milito de son petit frère Gabriel. Si les deux hommes ont toujours été très proches dans leur enfance, ont eu la même passion pour le football, ils n'ont pas été lancés en pro par le même club, et c'est là que le bât blesse. Alors que Gabriel est lancé en pro en 1997 par Independiente, son grand frère, Diego, a lui disputé sa première rencontre avec le rival du Racing Club en 1999. Durant cette période, les deux hommes ne se sont plus trop adressé la parole, préférant s'insulter sur le terrain avec en point d'orgue ce derby d'Avellaneda de 2003 où l'attaquant argentin a demandé l'expulsion de son petit frère après une faute en position de dernier défenseur.


Pour l'Independent, Diego est revenu sur cette altercation : " C'est vrai que nous avons fini par nous battre. L'arbitre Horacio Elizalde…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant