Top 10 : ils ont connu les deux Olympiques

le
0
Top 10 : ils ont connu les deux Olympiques
Top 10 : ils ont connu les deux Olympiques

Ce dimanche soir, l'OM reçoit l'OL. Deux clubs qui se tirent les pattes depuis quelques années, mais qui sont tout de même très liés. La preuve par dix.

Jean Djorkaeff


C'est ce qu'on appelle un pionnier. Avant de devenir le premier joueur pro du Paris Saint-Germain en 1970, Jean Djorkaeff a été le premier joueur à porter les couleurs des deux Olympiques. Que ce soit à Lyon ou à Marseille, "Tchouki" reste le même compétiteur et mène ses coéquipiers à la conquête de la Coupe de France. Il lui faudra six ans avec l'OL pour décrocher le trophée en 1964 et trois avec l'OM pour le remporter une deuxième fois. Toujours avec le brassard de capitaine sur le bras. Avec un goût aussi prononcé pour la Coupe de France, pas étonnant qu'il en est été le président de la commission de 2000 à 2013.


Manuel Amoros


La saison 1993-1994 est particulière pour l'Olympique lyonnais. Pour la première fois, Jean-Michel Aulas fait étalage de toute son ambition pour le club rhodanien, en recrutant Jean Tigana au poste d'entraîneur, ainsi que trois Marseillais, fraîchement sacrés champions d'Europe. Il s'agit de Pascal Olmeta, Abedi Pelé et Manuel Amoros. Ce dernier, malgré son énorme palmarès, commençait à être barré par Jocelyn Angloma. Il ne restera finalement que deux petites années à l'OL. Même si le projet lyonnais commence à prendre forme, il ne peut résister aux appels désespérés du club qui lui a tout donné : l'OM. Il y retourne en 1995, histoire d'aider les Marseillais à remonter en Ligue 1. Tout ça pour se faire interdire de stade Vélodrome par Vincent Labrune vingt ans plus tard.



Pascal Olmeta


Le gardien le plus "ouf" du championnat de France a d'abord joué à Marseille avant de rejoindre Lyon au bout de trois saisons. Ses passages dans les deux clubs ont un point commun, à l'OM comme à l'OL, Pascal Olmeta a été remplacé par des gamins prometteurs. Fabien Barthez sur la Canebière et Gregory Coupet sur les bords du Rhône. Arrivé en 1990 dans la cité phocéenne, le portier corse a regardé la finale de Ligue des champions, trois ans plus…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant