Top 10 : ils auraient pu écrire le discours de François Hollande

le
0

En déplacement aux Philippines la semaine dernière pour évoquer les conséquences du réchauffement climatique, le président de la République, François Hollande, s'est montré très peu à l'aise avec la langue de Shakespeare. L'occasion de revenir sur les prestations de nos Français lorsqu'il s'agit de parler anglais.

  • Arsène Wenger
    Après 21 ans passés en Angleterre, on aurait pu s'attendre à ce que l'Alsacien soit un bilingue accompli. Pourtant, même s'il maîtrise le vocabulaire local, Arsène Wenger a gardé un superbe accent français. Histoire que sa légion de Français se sente un peu plus à l'aise. Ou bien plus sûrement parce que la french touch plaît aux Anglaises.


  • Éric Cantona
    Le King Éric est un symbole des Français qui s'exportent en Angleterre. Canto restera dans les mémoires pour ses coups de génie, de folie, et surtout pour ses punchlines dignes des plus grands. L'ancien numéro 7 des Red Devils a aussi quelques échecs à son actif, comme ce bafouillage pas méchant qui participe de la légende.


  • Mathieu Debuchy
    Quand on arrive dans un nouveau club, la première interview est décisive, elle vous place un homme. Problème pour Mathieu Debuchy, la règle du "be + ing" n'est pas celle qui a le mieux retenu. Du coup, fail dès la première réponse. Quand on sait que le Français s'est ensuite blessé 3 mois pour une blessure à la cheville, difficile de ne pas penser au karma.


  • Alain Perrin
    En prenant la tête de la Chine, Alain Perrin s'attendait à un sacré dépaysement. En revanche, pas sûr qu'il s'attendait à devoir parler anglais, so pas étonnant que son niveau soit hésitant, so c'est normal qu'il mélange encore Molière et Shakespeare.
















  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant