Top 10 : Foot et barbecue

le
0
Top 10 : Foot et barbecue
Top 10 : Foot et barbecue

Du soleil, des amis, du rosé : si le cocktail détonne, c'est souvent parce qu'une grille, voire une plaque, s'apprête à contenter les estomacs. Et puisque les footballeurs ne sont pas les premiers à s'adonner aux plaisirs de la chair, retour sur les plus beaux barbecues de ces hommes finalement comme les autres. Sponsorisé par Anthony Weber.

Les BBQ spéciaux de Mbokani

Star de son club du TP Mazembe, avec lequel il affiche des statistiques au-dessus du but par match (72 en 67 rencontres), Dieumerci Mbokani rallie l'Europe en 2006. Mais le prêt à Anderlecht du Congolais est loin d'être couronné de succès. Problème d'adaptation à l'Europe ? Sans doute un peu. Mais au club, on s'inquiète surtout de l'hygiène de vie de l'attaquant, qui selon les dires, serait loin d'être celle d'un professionnel. En cause, des retards à l'entraînement et une propension à profiter des fastes de la vie nocturne. Jusque-là, rien de bien surprenant. Mais à l'époque, la presse belge se gausse d'une autre histoire : Mbokani organiserait des barbecues, mais à l'intérieur même de son domicile. Une mauvaise idée, certes, qui n'empêchera pas Dieumerci de réussir de belles saisons sous les couleurs du Standard l'année suivante. Thank god!

Irina et CR7, l'odeur du passé

Chez vous ou dans votre Smartphone, quelques photos de vacances traînent. Des souvenirs de ces séjours splendides à Argelès-sur-Mer, de cette petite bicoque louée dans le bassin d'Arcachon. En revoyant les clichés pourtant, la nostalgie vous envahit. Car la belle brune qui vous supportait au quotidien et portait si bien le maillot rayé a fui votre compagnie. Moments gâchés, regrets éternels, comme pour CR7, qui ne peut que repenser avec tristesse à ce barbecue estival dont il partageait la préparation avec Irina. Toute une tranche de vie envolée.


Adriano et la bière indispensable

Star de l'Inter, monstre cheaté de PES, Adriano aurait également pu devenir la véritable sensation du port du Havre. La faute à un mode de vie plutôt décousu et un attrait pour les joies de la vie, quelles qu'elles soient. Interviewé par TV Globo en 2012, le Brésilien exprimait d'ailleurs tout le bon sens dont un épicurien devrait être doté : "Tous les joueurs boivent. Tout le monde le sait. Vous arrivez à boire une seule bière lors d'un barbecue ? Moi non." Qu'importe le bacon tant qu'on a l'ivresse.

Papiss Cissé, le barbecue de…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant