Top 10 : Faillites des clubs italiens

le
0
Top 10 : Faillites des clubs italiens
Top 10 : Faillites des clubs italiens

Dix tout rond, c'est le nombre de clubs qui ont disparu du football professionnel italien cet été. En effet, Parme n'est pas seul, il est même en très bonne compagnie. Tour d'horizon en compagnie des huissiers. "Pas la Nintendo, c'est au gosse."

Varese, de la D3 à la D5

Relégué sportivement en Lega Pro au terme de la saison passée, le club lombard venait pourtant d'être racheté par un obscur entrepreneur libanais juste avant la sentence. Ali Zaeiter se retire finalement après quelques semaines et laisse les Biancorossi seuls face à leur destin. Personne ne rachètera ce club criblé de dettes et finaliste des play-offs pour la montée en Serie A contre la Sampdoria il y a trois ans. Grâce au maire, tifosi et quelques entrepreneurs locaux, le Varese Calcio SSD voit le jour et prend part au championnat d'Eccellenza lombarda (D6). Ce week-end, 1500 fidèles ont fait le déplacement à Besozzo pour assister à la large victoire 6-0.

Real Vicenza, de la D3 au néant

Un club qui aura eu une durée de vie de cinq ans, suffisant pour disputer deux saisons chez les pros et affronter le glorieux Vicenza Calcio dans un derby inédit. Mais une équipe suffit amplement à la ville de Vicence, c'est ce qu'en a déduit Lino Diquigiovanni que l'on avait déjà vu dans le cyclisme il y a une dizaine d'années. Paradoxalement, les finances étaient solides, mais le club n'a été inscrit à aucune division, conservant seulement ses équipes de jeunes. Ce fut une belle et sympathique épopée.

Venezia, de la D3 à la D4

Et une, et deux, et trois faillites ! Après 2005 et 2009, voilà 2015. Que c'est triste, Venise. Le Russe Yuri Korablin comptait ramener la ville-musée en Serie A comme il avait fait avec sa chère Kimkhi au pays. Loupé. Introuvable ces derniers mois, il a abandonné ses joueurs et laissé le club agoniser alors qu'il venait d'obtenir un maintien tranquille en Lega Pro. Faillite et fondation du FC Venezia dans la foulée par l'Américain James Daniels qui a fait fortune dans le savon. Serie D, derby avec Mestre…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant