Top 10 : embrouilles entre potes

le
0
Top 10 : embrouilles entre potes
Top 10 : embrouilles entre potes

Lors du choc Shakhtar Donetsk-Dynamo Kiev qui s'est terminé en baston générale, Taras Stepanenko s'est fait balayer par son pote, Andriy Yarmolenko. Un geste qui aurait pu lui péter le genou et qui marque la fin de leur amitié dans la vie et en sélection. Pour des meufs, pour l'ego ou parce que deux neurones se sont touchés en plein match, ils sont nombreux, avant eux, à s'être embrouillés entre potes ou coéquipiers.

Bagarre générale en Ukraine

Emmanuel Adebayor & Nicklas Bendtner : l'embrouille toute naze

En 2008, lors d'une demi-finale de Coupe de la Ligue anglaise entre Arsenal et Tottenham, les Gunners prennent une leçon des Spurs. De quoi sérieusement faire monter en pression l'un des plus gros melons de la planète football. Tout commence lorsque Lord Bendtner refuse de retirer ses chaussures en rentrant dans le vestiaire d'Arsenal à la mi-temps. Adebayor n'apprécie pas que l'attaquant ne respecte pas la tradition des siens. Menés 4-1 à 10 minutes du terme, les deux attaquants se chauffent et s'embrouillent avant un coup franc. Bendtner décide de faire preuve de classe en faisant un beau "Fuck" à Adebayor, qui lui répond d'un coup de boule. Faute de preuves en vidéo, la FA ne suspend pas Adebayor, mais les deux joueurs seront chahutés par les supporters, ce qui conduira le grand Manu à Manchester City.

Robert Lewandowski & Jakub Błaszczykowski : le calife à la place du calife

Coéquipiers et amis au Borussia et en sélection polonaise, Robert et Jakub ont partagé pendant 7 ans beaucoup plus qu'un blase rémunérateur au Scrabble. Amis dans la vie, les deux larrons se sont embrouillés lorsque Robert a profité d'une blessure de son pote pour lui prendre le brassard de capitaine de la sélection. Jakub n'aurait pas vraiment apprécié que son pote accepte le brassard à long terme et estimera que Robert aurait dû se proposer pour le lui rendre dès son retour. Si, jusque-là, Lewandowski avait pu compter sur l'amitié de Jakub, rien n'est plus pareil depuis. La fameuse fuite de Jakub.

Zlatan Ibrahimović & Rafael van der Vaart : David contre Goliath

Impossible de faire un top des embrouilles sans que Zlatan ne pointe le bout de son beau nez. Chirac du foot, Zlatan s'est construit une réputation grâce à son charisme et ses punchlines. Alors forcément, quand il débarque dans un vestiaire, n'importe lequel, il en impose. Plutôt sanguin, il est de coutume que ses adversaires tentent de le pousser à bout pour lui faire voir rouge lorsqu'ils s'affrontent. Alors qu'ils étaient coéquipiers à l'Ajax, Zlatan et Rafael van der Vaart se sont affrontés dans…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant