Top 10 : découvrez les sports les plus improbables

le
0
Top 10 : découvrez les sports les plus improbables
Top 10 : découvrez les sports les plus improbables

Le football américain ou le criquet passent déjà pour des sports incongrus, mais ce n'est rien à côté de ce qui suit. Tour du monde des sports les plus improbables.

Le bossaball se joue par équipe de 4 ou 5 sur une surface gonflable équipée d'un trampoline. Le concept est proche de celui du volley-ball, il s'agit de placer la balle hors de portée des adversaires mais dans les limites du terrain. Chaque équipe dispose de 5 touches pour y arriver. Lorsque la balle est jouée avec les pieds, le double contact est autorisé. Un point marqué avec les pieds vaut plus que s'il est marqué avec une technique de mains. Il y a aussi un bonus si la balle touche le trampoline du camp adverse.

Le chessboxing. Cette discipline a été imaginée en 1992 par Enki Bilal, un dessinateur de bandes dessinées. Ce sport mélange les échecs et... la boxe anglaise. L'affrontement se déroule en onze reprises. Les adversaires alternent des séquences de quatre minutes autour d'un échiquier et des rounds de trois minutes de boxe. Un match peut se finir par KO ou par échec et mat.

Le hockey subaquatique. Comme son nom l'indique, il s'agit d'une forme de hockey qui se pratique par équipe de six au fond d'une piscine. Les joueurs sont équipés de tubas, de palmes et d'une crosse d'une trentaine de centimètres. Ils doivent marquer plus de but que leurs adversaires au cours de deux mi-temps de 15 minutes.

Le hockey sous glace. Encore plus fort. Cette forme de hockey se pratique dans les lacs gelés par équipe de deux joueurs. Le palet flotte, il se colle donc à la glace. Les participants nagent en apnée sur le dos et doivent marquer des buts à leurs adversaires. Ils alternent des plongées d'une trentaine de secondes avant de retrouver le trou dans la glace pour reprendre leur souffle.

Le kabaddi. Dans ce sport d'origine Indienne, deux équipes de sept personnes s'affrontent sur un terrain divisé en deux. Chacune leur tour, les équipes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant