Top 10 : Croates d'Italie.

le
0
Top 10 : Croates d'Italie.
Top 10 : Croates d'Italie.

La Croatie existe depuis un peu plus de 20 ans, un laps de temps relativement court, mais suffisant pour fournir de nombreux joueurs à la Serie A. En voici les dix plus marquants.

  • 1. Zvonimir Boban Le meilleur des 57 Croates qui ont foulé les pelouses de Serie A jusqu'à aujourd'hui, même s'il fut recruté par le Milan en tant que Yougoslave et envoyé de suite à Bari. En effet, à l'époque, seuls trois étrangers étaient autorisés et ces places étaient encore occupées par le trio de Néerlandais Gullit-Rijkaard-Van Basten. Une saison d'apprentissage dans les Pouilles avant de revenir en Lombardie pour envoyer du plaisir en barre pendant neuf années consécutives lors desquelles il aura tout gagné. Le meilleur de lui, il l'a donné à son poste préféré, numéro 10 derrière Bierhoff-Weah lors du Scudetto 1998-99. Incarnation parfaite du mythe du "technicien croate", Boban est aujourd'hui un consultant apprécié à la Sky où il s'exprime dans un parfait italien et rentre volontiers dans le lard d'un Milan qu'il ne reconnaît plus.

  • 2. Igor Tudor Peut-être le plus sous-coté, car on ne reste pas neuf ans dans la Juve de Lippi, Ancelotti et Capello par hasard (de 1998 à 2007, avec un intermède d'un an à Siena). Joueur qui incarne très bien le "petit soldat" made in Juve sur lequel on peut compter en toute circonstance. Une appellation souvent péjorative, mais qui est bien l'un des secrets de la Vieille dame. Milieu défensif, défenseur central voire arrière droit, Igor Tudor a vu sa carrière plombée par des blessures à répétition. Des passages à l'infirmerie qui ne feront pas oublier ce but à la dernière seconde du quart de finale de Ligue des champions en 2003, face au Deportivo La Corogne.


  • 3. Alen Bokši? C'est auréolé d'une Champions League remportée avec l'OM que le Croate débarque à la Lazio en 1993. Buteur certes, mais loin d'être prolifique, il ne passe qu'une fois la barre des 10 réalisations en Serie A. D'abord titulaire, puis ensuite joker, il finit son expérience laziale sur le Scudetto de 2000. Ah, on en oublierait presque cet interlude d'un an à la Juve en 1996-97, saison lors de laquelle il remporte trois titres et atteint...





  • 1. Zvonimir Boban Le meilleur des 57 Croates qui ont foulé les pelouses de Serie A jusqu'à aujourd'hui, même s'il fut recruté par le Milan en tant que Yougoslave et envoyé de suite à Bari. En effet, à l'époque, seuls trois étrangers étaient autorisés et ces places étaient encore occupées par le trio de Néerlandais Gullit-Rijkaard-Van Basten. Une saison d'apprentissage dans les Pouilles avant de revenir en Lombardie pour envoyer du plaisir en barre pendant neuf années consécutives lors desquelles il aura tout gagné. Le meilleur de lui, il l'a donné à son poste préféré, numéro 10 derrière Bierhoff-Weah lors du Scudetto 1998-99. Incarnation parfaite du mythe du "technicien croate", Boban est aujourd'hui un consultant apprécié à la Sky où il s'exprime dans un parfait italien et rentre volontiers dans le lard d'un Milan qu'il ne reconnaît plus.

  • 2. Igor Tudor Peut-être le plus sous-coté, car on ne reste pas neuf ans dans la Juve de Lippi, Ancelotti et Capello par hasard (de 1998 à 2007, avec un intermède d'un an à Siena). Joueur qui incarne très bien le "petit soldat" made in Juve sur lequel on peut compter en toute circonstance. Une appellation souvent péjorative, mais qui est bien l'un des secrets de la Vieille dame. Milieu défensif, défenseur central voire arrière droit, Igor Tudor a vu sa carrière plombée par des blessures à répétition. Des passages à l'infirmerie qui ne feront pas oublier ce but à la dernière seconde du quart de finale de Ligue des champions en 2003, face au Deportivo La Corogne.


  • 3. Alen Bokši? C'est auréolé d'une Champions League remportée avec l'OM que le Croate débarque à la Lazio en 1993. Buteur certes, mais loin d'être prolifique, il ne passe qu'une fois la barre des 10 réalisations en Serie A. D'abord titulaire, puis ensuite joker, il finit son expérience laziale sur le Scudetto de 2000. Ah, on en oublierait presque cet interlude d'un an à la Juve en 1996-97, saison lors de laquelle il remporte trois titres et atteint...





  • ...

    Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant