Top 10 : clubs de légende que vous ne connaissez peut-être pas

le
0
Top 10 : clubs de légende que vous ne connaissez peut-être pas
Top 10 : clubs de légende que vous ne connaissez peut-être pas

Journaliste indépendant et collaborateur à So Foot depuis 2003, Gauthier de Hoym est l'auteur de l'ouvrage Les 100 clubs de foot de légende. Ou l'histoire des grands clubs sous l'angle de la petite histoire politique, sociale ou culturelle. Focus sur dix de ces clubs, qui ne sont pas les plus connus.

Dinamo Tbilissi Géorgie


En 1981, le club rassemble 100 000 personnes sur la place de la République de Tbilissi. Le Dinamo vient alors de remporter la Coupe des coupes. D'abord menés par les Est-Allemands du Carl Zeiss Iéna, les Soviétiques arrachent la victoire à la 86e minute, 2-1. Depuis l'éclatement du bloc soviétique, le club roule sur le championnat géorgien – qu'il a remporté à seize reprises.

→ L'anecdote de l'auteur : " Au lendemain de leur victoire en Coupe des coupes, les joueurs atterrissent en Géorgie. Et là, comme dans un film, il y a des agents du KGP qui viennent récupérer la cagnotte de l'UEFA. L'entraîneur va aussi faire un tour en prison parce qu'il a fait jouer ses joueurs avec un maillot aux bandes Adidas, symbole du libéralisme. "


Ferencváros Hongrie


Si la Hongrie a remporté trois fois le titre olympique (1952, 1964 et 1968), Ferencváros est le seul club du pays ayant soulevé un jour une Coupe d'Europe : la Coupe des villes de foires (ancêtre de la C3) en 1965, après avoir battu en finale la Juventus, au stadio Comunale de Turin, 1-0. Deux ans plus tard, l'attaquant du Ferencváros Flórián Albert est consacré Ballon d'or. Après être descendu en deuxième division il y a une dizaine d'années, le club a renoué en 2016 avec le titre de champion.

→ L'anecdote de l'auteur : " Un club anti-régime qui s'est fait dépouiller de ses meilleurs joueurs, à partir du passage de la Hongrie sous influence communiste dans les années 50, au profit du Budapest Honvéd. "


Racing Argentine


Alors bien sûr, le Racing Club de Avellaneda est une institution qui a vu passé Ubaldo Fillol, Diego Milito, Lisandro López... Mais elle apparaît peut-être moins célèbre que ses acolytes

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant