Top 10 : ces Ivoiriens que la France a laissé filer

le
0
Top 10 : ces Ivoiriens que la France a laissé filer
Top 10 : ces Ivoiriens que la France a laissé filer

Ce soir, Serge Aurier sera titulaire avec la Côte d'Ivoire alors qu'il a grandi en Seine-Saint-Denis, où il a toujours des attaches, avant d'être formé au RC Lens. Aurier, c'est un joueur que les Bleus n'ont pas réussi à accrocher. Le latéral du PSG n'est pas le seul dans ce cas, ni le dernier puisqu'il se murmure que la sélection ivoirienne fait tout pour rapatrier dans ses rangs le milieu de terrain de l'AS Monaco Tiémoué Bakayoko. Deux CV qui s'ajoutent à une longue liste.

1. Didier Drogba


C'est sans doute LE regret des Bleus avec Aurier. Drogbiche, révélé sur le tard à Guingamp après un début de parcours qui ressemble aux duels improbables d'Intervilles : Dunkerque, Abbeville, Tourcoing, Vannes, Levallois, Le Mans. Une fois au Roudourou, l'attaquant s'envole : l'OM puis Chelsea avec des titres à la pelle, une Ligue des champions en fin de carrière et un style de jeu alliant puissance et efficacité. Celui qui utilisait l'adresse mail drogbiche72@aol.com durant son passage au MUC est devenu l'un des plus grands attaquants des années 2000. Les Bleus auraient pu en profiter, mais vont passer à côté de DD. En 2004, il va d'ailleurs lâcher une bombe : " À un moment donné, si l'équipe de France m'avait sollicité, j'aurais dis oui... " Moralité, 106 sélections et 66 buts pour la Côte d'Ivoire. Rien que ça.


2. Emerse Faé


En 2001, Emerse Faé, né et formé à Nantes, est sacré champion du monde avec le maillot tricolore sur les épaules. Il a dix-sept piges et s'adjuge le Mondial U17 avec la génération Le Tallec-Sinama-Pongolle. La suite est logique, l'élégant milieu de terrain grappille des sélections avec les Espoirs et tout le monde caresse l'espoir d'une jeunesse dorée. Mais comme souvent dans ce genre de rêve, ça ne se passe pas comme prévu. Faé va vite se tourner vers la Côte d'Ivoire qui lui offre ses premières sélections en 2005. Avec les Éléphants, il va s'envoyer sur une finale de la CAN en 2006 et un Mondial dans la foulée avant de prendre sa retraite en 2012 à cause de phlébites chroniques.


3. Guy Demel


Guy est né à Orsay, il a débuté sous la liquette de Nîmes et termine actuellement sa carrière avec celle de Marseille Consolat. Entre ses deux tranches de vie dans le Sud de la France, le garçon

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant