Top 10 : c'était comment ma première campagne de qualifs ?

le
0
Top 10 : c'était comment ma première campagne de qualifs ?
Top 10 : c'était comment ma première campagne de qualifs ?

Dernier bizut européen, sauf surprise, Gibraltar devrait conclure sa première campagne de qualifs avec un piteux bilan de dix défaites en dix matchs. Mais qu'ont fait les autres rookies en leurs temps ?

  • Le Monténégro au Mondial 2010

    La dernière bleusaille, c'était lui. Out la Serbie, les Monténégrins font chambre à part, mais doivent attendre 2008 pour disputer des premières qualifs. Logiquement reversés dans le dernier chapeau, ils évitent toutefois le groupe de la mort, et sans une égalisation à la dernière minute, les grands débuts auraient pu se solder par une victoire 2-1 face à la Bulgarie. Contre l'Italie championne du monde, le bilan est de deux courtes défaites (0-2, 1-2), mais trop de matchs nuls sont concédés face à des adversaires prenables. Résultat, une seule victoire contre la Géorgie et une 5e place avec 9 unités. Dès la session suivante, le Monténégro atteint les barrages et s'incline face à la République tchèque.

  • Le Kazakhstan au Mondial 2006

    En 2002, les Kazakhs demandent et obtiennent leur transfert de la zone Asie à la zone Europe. Un challenge osé quand on sait qu'ils ne se sont même jamais qualifiés pour la Coupe d'Asie des nations. Présent dans le chapeau 7 avec les autres cancres que sont l'Andorre et le Luxembourg, c'est un véritable chemin de croix. Pourtant, ça n'avait pas trop mal commencé avec une défaite à la dernière seconde 1-2 contre l'Ukraine, mais il y aura dix autres revers pour un petit nul face à la Géorgie, tandis que le 0-6 contre la Turquie reste toujours un record négatif. Néanmoins, si la sélection a peu progressé en dix ans, le football de clubs a déjà marqué sa présence en Ligue des champions. La patte Vinokourov.


  • L'Andorre à l'Euro 2000

    Pourtant Présipauté indépendante depuis un moment, Andorre ne se lance dans l'aventure du football que dans la seconde moitié des 90's, et personne n'a oublié ces coriaces Pyrénéens ne sortant jamais de leur surface. L'EDF championne du monde eut un mal fou à s'en défaire. Victoire 2-0 au Stade de France et succès 1-0 au retour à la 86e sur un penalty de Lebœuf. Deux résultats suffisants pour considérer comme positifs ces débuts marqués par 10 défaites certes, mais avec une moyenne de 2,8 buts…






  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant