Top 10 : Buts refusés

le
0
Top 10 : Buts refusés
Top 10 : Buts refusés

Ils auraient pu être des héros et changer le cours de l'histoire, mais les arbitres en ont décidé autrement. Mettre un but c'est bien, mais quand il est refusé, ça l'est moins. Top 10 des buts refusés.

  • Marc Wilmots, Belgique/Brésil - 2002


    Mondial 2002, les Belges galèrent à se frayer un chemin vers les phases finales. En huitièmes, c'est le Brésil, pas encore cinq étoiles, mais presque. En début de match face à la Seleção, Wilmots s'élève, s'appuie légèrement sur Roque Junior et place un coup de caboche puissant qui fait goal. Peter Prendergast, l'arbitre de la rencontre, refuse le but pour une faute sur le défenseur brésilien. Une sanction sévère qui permet à Ronaldo et ses potes de ne pas être menés au score, mais surtout, de battre finalement la Belgique et filer vers la victoire. Prendergast, lui, continue de maintenir sa version des faits, encore des années après, dans la Gazet van Antwerpen : "Il y avait une poussée de Wilmots sur Roque Junior. Peut-être une légère poussée, mais une poussée quand même. Si le cas se représentait à nouveau, je sifflerais faute. " Non, rien de rien, non, je ne regrette rien.

    Youtube
  • Lilian Laslandes, AJ Auxerre/Dortmund - 1997


    Lors de cette saison 1996-1997, après un doublé coupe-championnat, l'AJ Auxerre se prend à rêver d'Europe. Avec Taribo West, Sabri Lamouchi et Lilian Laslandes, l'AJA va évincer l'Ajax et les Glasgow Rangers, pour se retrouver face à Dortmund en quarts de finale. Le premier match se joue en terre allemande et débute mal pour les Français qui se retrouvent menés. Quelques minutes plus tard, Lilian Laslandes claque une bicyclette et envoie le ballon dans les filets adverses. Si M. José Garcia-Aranda valide dans un premier temps le but, il va, dans un second temps, se raviser et siffle faute de l'attaquant pour jeu dangereux. Une erreur qui coûtera le match et la qualification en demi-finale de Champions aux Auxerrois. Les explications de Jean-Mimi sont fabuleuses, mais José Garcia continuer de jouer les trouble-fête. Cette fois, sans Antoine de Caunes.


  • [H2…







  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant