Top 10 : Buts de Torres avec l'Atlético Madrid

le
0
Top 10 : Buts de Torres avec l'Atlético Madrid
Top 10 : Buts de Torres avec l'Atlético Madrid

Ce week-end contre Eibar, Fernando Torres a atteint la barre symbolique des 100 buts marqués sous la tunique de son Atlético. L'occasion de revenir sur ses 10 buts les plus marquants pour son club de cœur.

1 – Albacete - Atlético de Madrid, 3 juin 2001, 0-1


Comme dans toute carrière professionnelle pour un buteur, il y a toujours une première fois. Celle de Fernando Torres survient à la fin de la saison 2000-2001. L'Atlético de Madrid est alors en Segunda, et le club se bat encore pour la remontée en Liga après sa terrible relégation la saison précédente. Arrivé dans l'équipe première une semaine auparavant, Torres entre en jeu à la place de Kiko, autre légende des Colchoneros. Du haut de ses 17 ans, le grand espoir est sous pression. Le score est de 0-0, son équipe doit gagner pour continuer d'y croire, il reste 17 minutes pour ramener la victoire du stade Carlos-Belmonte. 80e minute : sur un long centre venu de la droite, Torres fixe le ballon des yeux, se défait de son marquage et place une tête croisée puissante. La balle tape le poteau, puis rentre. Le numéro 35 est félicité par toute l'équipe présente sur la pelouse, tandis que depuis le banc de touche, Kiko exulte et embrasse avec fougue son maillot. Comme si un passage de témoin venait tout juste de se produire.

Youtube

2 – Atlético de Madrid - Deportivo La Corogne, 12 janvier 2003, 3-1


De retour en Liga après deux années passées en deuxième division, l'Atlético connaît un léger passage à vide après un début de saison convaincant. Pour la réception du Super Depor, les Madrilènes veulent toutefois faire les choses en grand, histoire de montrer leur retour sur le devant de la scène. Les débats commencent très tôt, puisque Roy Makkay répond à l'ouverture du score de José Mari en cinq minutes chrono. Dans l'ombre, Torres attend son heure pour dévoiler son immense talent. Et l'heure arrive. Rapide comme le vent, El Nino récupère un ballon sur une longue ouverture et voit Nourredine Naybet collé à ses crampons. Pas de problème. Un grand pont sur son aîné et une frappe maîtrisée du gauche plus tard, la gonfle termine sa course sous la barre du pauvre Juanmi, spectateur privilégié de ce golazo. Le monde ne connaît pas encore l'étendue du potentiel du gamin, mais la Liga se rend compte qu'elle possède un crack en stock.







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant