Tony Parker veut donner le maximum à l'Euro

le
0
Tony Parker veut donner le maximum à l'Euro
Tony Parker veut donner le maximum à l'Euro

Tony Parker, comment abordez-vous la préparation à l'Euro qui débute dimanche à l'INSEP ? La préparation va être difficile mais on va faire avec les joueurs qui sont présents. Nous sommes tous motivés. J'ai parlé avec Boris (Diaw) et Nicolas (Batum), on est tous motivés pour faire un bon résultat en Slovénie. Après, chacun a son programme et je comprends. Il faut se concentrer avec les joueurs qui sont là pour essayer de faire le meilleur résultat possible.

Finalement, Ali Traoré pourrait être à la disposition de l'équipe. Qu'en pensez-vous ? C'est une bonne nouvelle pour l'équipe. Il faut voir comment Ali Traoré se sent physiquement car il a eu des problèmes au genou et il n'a pas beaucoup joué cette saison. Mais Ali a de l'expérience. Il a fait des compétitions internationales avec nous. On va voir comment il se sent.

Entre un quart de finale des Jeux Olympiques perdu face à l'Espagne et une finale NBA perdu au match 7 avec San Antonio, qu'avez-vous appris de cette année ? C'est le sport. Il y a des hauts et des bas. Cette saison, on était proche de gagner le titre NBA avec San Antonio mais c'est comme ça, c'est ce qui fait la beauté du sport. Parfois c'est magnifique et parfois c'est cruel. Et la faculté à rebondir fait qu'on revient encore plus fort l'année suivante. Avec l'équipe de France, c'est la même chose. On utilise la même motivation.

« L'Espagne restera redoutable »

Les absences de Pau Gasol et de Juan Carlos Navarro côté espagnol donnent-t-elles un statut de favori à l'équipe de France pour l'Euro ? Pour moi, le statut de favori ne veut rien dire. Les équipes européennes sont très fortes. Il faudra faire attention à l'Espagne, à la Serbie, mais également à la Slovénie qui sera très forte à domicile.

Vous ne vous sentez donc pas favoris?On ne peut pas se concentrer sur ça. L'Espagne restera quand même très redoutable même sans Pau Gasol et Juan Carlos Navarro.

Qu'avez-vous pensé du parcours de l'équipe de France féminine lors de l'Euro en juin (finaliste) ? J'étais un peu déçu, comme tout le monde. On était très triste, on pensait qu'on allait gagner mais c'est le sport. Je reste quand même fier de notre équipe féminine. Les filles ont réalisé un parcours magnifique l'année dernière aux JO de Londres et en France cette année. On peut s'en inspirer pour nous motiver.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant