Tony Parker n'ira pas au Mondial de basket : «Ca va faire bizarre»

le
0
Tony Parker n'ira pas au Mondial de basket : «Ca va faire bizarre»
Tony Parker n'ira pas au Mondial de basket : «Ca va faire bizarre»

C'était attendu, prévisible. C'est désormais officiel. Ce vendredi la fédération française de basket a communiqué une liste élargie de 24 joueurs pour le prochain championnat du monde en Espagne (du 30 août au 14 septembre) dans laquelle ne figure pas Tony Parker. 

«Avec (le sélectionneur) Vincent Collet nous souhaitons qu'il puisse prendre du repos, après de très nombreuses campagnes avec les Bleus et des saisons éprouvantes avec son club de San Antonio», a déclaré dans un communiqué le Directeur technique national (DTN) Patrick Beesley au sujet du leader des Tricolores.

Le meneur de jeu, toujours qualifié pour les playoffs en NBA avec son club des San Antonio Spurs et récent papa d'un petit Josh, explique également sur son site pourquoi il ne revêtira pas le maillot bleu cet été. 

« J'en ai parlé avec Patrick Beesley et Vincent Collet. J'ai énormément joué ces quatre dernières années, je ne me suis pas reposé un seul été. Et comme on va régulièrement en finale de Conférence avec les Spurs (en NBA), ça ne me laisse pas de repos. C'est raisonnable que je me repose cet été pour après être en forme pour 2015, pour les championnats d'Europe qualificatifs pour les JO. Ca va faire bizarre. J'adore jouer en équipe de France, j'adore jouer pour mon pays. Mais il faut que je voie plus loin, que je pense aussi à mon corps et à la longueur de ma carrière. Je pense prendre la bonne décision même si ça me fait mal au c?ur de manquer un championnat du monde, qui est quand même une grosse compétition. Ce sera encore mieux, je pense, quand je vais revenir l'an prochain.

Il y a une grosse finale qui nous attend face à OKC (Oklahoma City) ! Ce ne sera pas facile. On parlait de l'équipe de France et des saisons longues. Là, c'est la troisième finale consécutive de conférence que l'on joue. Toute l'année, on s'est battu pour avoir l'avantage du terrain. On joue OKC, l'une des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant