Tony Meilhon sous l'oeil des psy

le
0
Selon le Dr Coutanceau, l'accusé Tony Meilhon n'est pas un malade mental, mais un individu impulsif, intelligent, violent , égocentrique et mégalomane.

Envoyé spécial à Nantes

Tony Meilhon se méfie des «psy», comme s'il craignait qu'ils n'éclairent mieux que les policiers ou les juges les sombres recoins de son cerveau. La lampe de certains, pourtant, semble à court de batterie, comme celle de Fulbert Jabech, 72 ans, expert pyschologue honoraire, qui précise à Me Cécile de Oliveira, fer de lance de la partie civile: «On n'en fait pas non plus un gros psychopathe, mais il faut bien le mettre dans une case». M. Meilhon a 33 ans, il en a déjà passé treize derrière les barreaux, sa vie est une succession d'explosions de violences, il est accusé d'avoir poignardé, étranglé puis découpé en morceaux une jeune femme, Laetitia Perrais, en janvier 2011. En considérant seulement les antécédents du sujet, M. Jabech aurait peut-être pu agrandir sa petite ca...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant