Tony Meilhon, le meurtrier de Laëtitia Perrais, en appel

le
0
TONY MEILHON ET L'AFFAIRE LAETITIA À NOUVEAU DEVANT LA JUSTICE
TONY MEILHON ET L'AFFAIRE LAETITIA À NOUVEAU DEVANT LA JUSTICE

RENNES (Reuters) - Le procès en appel de Tony Meilhon, condamné en 2013 pour le meurtre de Laëtitia Perrais près de Pornic (Loire-Atlantique), une affaire qui avait défrayé la chronique en 2011, s'ouvre ce mardi devant la Cour d'assises d'Ille-et-Vilaine.

Une douzaine d'experts et 45 témoins seront entendus au cours de cette audience prévue jusqu'au 28 octobre.

En première instance, Tony Meilhon, aujourd'hui âgé de 36 ans, avait été condamné par la cour d'assises de Loire-Atlantique pour "arrestation, enlèvement et séquestration suivis de mort" à la réclusion à perpétuité avec une période de sûreté de 22 ans, la peine maximale prévue par le Code pénal.

Cette condamnation, suivant les réquisitions de l'avocate générale, qui avait stigmatisé le "haut degré de dangerosité de l'intéressé et un fort risque de récidive", avait été assortie d'un possible placement en "rétention de sûreté", dans un établissement spécialisé, à l'issue de la peine.

Serveuse de 18 ans dans un restaurant, Laëtitia Perrais avait été portée disparue le 20 janvier 2011. Elle avait été frappée, étranglée et poignardée à 44 reprises.

Son corps démembré avait été retrouvé plusieurs semaines plus tard dans deux étangs de la région.

L'accusé étant en liberté conditionnelle au moment des faits après avoir purgé une peine de prison pour différents délits, l'affaire avait soulevé une vive émotion et suscité une polémique autour de la question de l'application des peines.

En novembre 2014, une première audience en appel avait été renvoyée en raison d'un mouvement de grève national des avocats.

(Pierre-Henri Allain, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant