Tony Meilhon fait appel de sa condamnation

le
4
TONY MEILHON FAIT APPEL DE SA CONDAMNATION
TONY MEILHON FAIT APPEL DE SA CONDAMNATION

RENNES (Reuters) - Tony Meilhon, condamné le 5 juin pour le meurtre de Laëtitia Perrais à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans, a décidé de faire appel du verdict, a-t-on appris mardi auprès du cabinet de son avocat.

L'appel devrait être déposé mercredi. Le cabinet de Me Fathi Benbrahim n'a pas donné plus de précisions.

Tony Meilhon, 33 ans, avait déclaré lors de son procès devant la cour d'assises de Loire-Atlantique qu'il méritait une peine de prison à perpétuité pour ses actes. Le verdict prononcé à son encontre est la peine maximale prévue par le Code pénal.

Me Benbrahim avait considéré que la peine n'était "pas juste" et regretté que son client, jugé pour la première fois pour homicide, soit assimilé à des criminels comme Francis Heaulme. Décrit comme un "prédateur dépourvu de scrupules", Tony Meilhon a été condamné pour avoir tué puis démembré Laetitia Perrais, 18 ans, en janvier 2011 à Pornic (Loire-Atlantique).

Pierre-Henri Allain, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2614138 le mardi 11 juin 2013 à 17:48

    La peine n est pas juste ! Aucun scrupule ces avocats sangsues! Que peut on imaginer de pire comme acte de barbarie ? Ce monstre ne mériterait plus de vivre il a de la chance de continuer à être nourri par cette société qu il hait tant ! Je n oserai même pas essayer de me mettre à la place des parents de la jeune fille . HONTE à cette avocate

  • M1310580 le mardi 11 juin 2013 à 17:42

    la peine n'est pas juste, ce n'était que son 1er homicide et qu'il n'a pas à être assimilé à des criminels : comment peut-on oser dire cela ?

  • Gary.83 le mardi 11 juin 2013 à 17:33

    tu te rends compte que le mot gui*llo*tine est censuré !!! mais ou va ton !

  • M3182284 le mardi 11 juin 2013 à 17:16

    livrez cette erreur de la nature aux cochons et aux chiens. Nos enfants meurent atrocement de l'octroi de droits à ces bêtes fauves acoquinées aux avocats mercantils