Tony et Estelle, un couple OR normes

le , mis à jour à 06:45
0
Tony et Estelle, un couple OR normes
Tony et Estelle, un couple OR normes

TONY YOKA

Né le 28 avril 1992 à Paris (75).

Discipline  : boxe (+ 91 kg)

Club  : Boxing Amical

Les Mureaux (78)

Palmarès  :  champion olympique (2016), champion du monde (2015), champion de France (2012, 2014)

ESTELLE MOSSELY

Née le 19 août 1992 à Créteil (Val-de-Marne)

Discipline : boxe (- 60 kg)

Club : Red Star Club Champigny

Palmarès : championne olympique (2016) ; championne du monde amateur (2016) ; vicechampionne d’Europe (2014)

Il y a d'abord ce nom : Tony Yoka. Ça claque ! C'est un bon début quand on veut faire une grande carrière, devenir une star. Ça rappelle un autre Tony, Parker au basket. Ça sonne un peu comme Teddy, Riner. Il y a ensuite ce physique tout en muscles ciselé dans le marbre, cette gueule et ce sourire à faire chavirer les foules. Oui, Tony Yoka, 24 ans, a tout pour lui. Même l'or. Surtout l'or. Celui des Mondiaux depuis l'an passé. Celui des Jeux, surtout, depuis hier soir.

Pour finir les Jeux sur une apothéose sublime, côté tricolore, et consoler un peu de l'argent des Experts, Tony Yoka a en effet envoyé l'Anglais Joe Joyce dans les cordes et, plus bas, sur la deuxième marche du podium. Oui, en ce dimanche qui fera date pour le sport français, en cette journée qui scelle une quinzaine historique pour la boxe tricolore, le colosse (2 m, 103 kg) des Yvelines est devenu champion olympique. Et avec la manière ! Et pas dans n'importe quelle catégorie ! Celle des lourds, celle des rois qui marquent l'histoire, qui ont bercé son enfance et font les héros. Rocky, bien sûr, mais aussi deux prédécesseurs sur les tablettes olympiques, Mohamed Ali et Lennox Lewis, devenus en pro icônes de la catégorie reine.

Premier champion olympique français des lourds, il a rejoint sa future épouse, Estelle Mossely, dans le cercle prisé et très fermé, en France, des dieux du ring et de l'Olympe. Vendredi, Estelle avait été la 5e, la première depuis Asloum en 2000, la première femme. Tony est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant