Toni Musulin refuse de sortir de prison

le
1
Le convoyeur de fonds, qui avait volé 11,6 millions d'euros, refuse la liberté conditionnelle. Il ne voudrait pas porter de bracelet électronique.

En cellule d'isolement à la maison d'arrêt de Corbas, dans le Rhône, depuis près de 3 ans, Toni Musulin a refusé sa remise en liberté condionnelle sous port de bracelet électronique, rélève Le Progrès. Le convoyeur de fonds le plus célèbre de France, qui estimait sa condamnation excessive, souhaiterait être libre sans être constamment suivi électroniquement. Il a en tout cas soumis des demandes de liberté avant de se rétracter. «Selon une source judiciaire, il pourrait bénéficier d'une sortie définitive en fin d'année, compte tenu des remises de peine accordées chaque année», explique Le Progrès.

Le 5 novembre 2009, Toni Musulin, convoyeur de fonds de 39 ans, a détourné son propre fourgon. Alors que les deux convoyeurs qui l'accompagnent quittent le véhicule pour collecter l'argent, Toni Musulin, resté ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • r.didon le samedi 23 mar 2013 à 11:02

    la preuve que nos prisons sont confortables