Tom Enders est-il en train de germaniser Airbus ?

le
3
Tom Enders (à gauche) a pris le pas sur Fabrice Brégier dans l'organigramme d'Airbus.
Tom Enders (à gauche) a pris le pas sur Fabrice Brégier dans l'organigramme d'Airbus.

L'Allemand Tom Enders est maintenant le grand patron de « tout Airbus ». Il présidait vendredi dernier la cérémonie de livraison du 10 000e Airbus à Singapore Airlines. Finis EADS, Eurocopter, Airbus group, Airbus avions commerciaux, Cassidian, Astrium, etc. Au terme de dix ans de mutations, l'entreprise alors en forme de GIE, qui réunissait jusqu'en 2013 les capitaux des États européens, va vivre maintenant avec Enders une vie normale sans tutelle et interférences gouvernementales. Le ministre français des Transports ne l'a pas encore compris et fait téléphoner à la direction d'Airbus pour savoir pourquoi l'A380 est présenté en vol à tel meeting et pas à tel autre. Restent quelques guerres souterraines de clans entre les partenaires historiques, le germano-espagnol DaimlerChrysler Aerospace-Casa et le français Aérospatiale-Matra. La conséquence la plus dramatique avait été les retards de l'industrialisation de l'A380 où les techniciens de Hambourg ne savaient pas lire les plans de câblage électrique du bureau d'études de Toulouse. Récemment encore, les unités françaises et allemandes spécialistes en composite du groupe, par exemple, ne se parlaient pas. C'est à l'occasion de réunions chez des fournisseurs communs qu'elles découvraient l'avancée respective de leurs recherches... Autre choix contestable qu'Airbus paye actuellement, l'assemblage de l'avion de transport militaire A400M chez l'ex-Casa en Espagne correspond à une volonté de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp il y a un mois

    Les français ont engloutis des milliards et des milliards dans Aérospatiale, qui a TOUT conçu, pour se faire déposséder par les allemands qui n'ont rien dépensé. Honte au gouvernement jospin et les autres

  • M9244933 il y a un mois

    umrk, vivez-vous encore au début du siècle dernier? Il est heureux que cette entreprise puisse enfin fonctionner davantage comme une entreprise, peu importe la nationalité des dirigeants.

  • umrk il y a un mois

    Les boches nous ont grugé.