Tollé aux États-Unis face à l'arrivée d'al-Jazeera

le
0
La chaîne qatarienne a accru sa présence outre-Atlantique avec le rachat de la chaîne d'Al Gore.

Al-Jazeera a signé le 3 janvier le rachat de Current TV à l'ex-vice-président démocrate Al Gore, mais l'entrée sur le marché américain de la chaîne arabe, qualifiée de «terroriste» par certains conservateurs, suscite un tollé aux États-Unis. «Le gourou du réchauffement climatique Al Gore devient un riche hypocrite avec la vente de Current TV à Qatar Inc.», a réagi la chaîne Fox News. «Bravo à M. Gore, qui réussit à faire de l'argent grâce au pétrole quand son secteur anti-pétrole est en train de couler», écrit le Wall Street Journal. L'émir du Qatar, pays qui tire l'essentiel de ses revenus de l'industrie pétrolière, finance al-Jazeera. Et Al Gore, qui avait reçu le prix Nobel en 2007 pour son activisme sur le changement climatique, a fait fortune dans les énergies alternatives.

Opposition de Warner Cable

Le rachat estimé à 500 millions de dollars pe...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant