Tollé après les propos d'un élu républicain sur le viol

le
0
Pour le candidat républicain au siège de sénateur du Missouri, une femme ne peut pas tomber enceinte après un «véritable viol». Son propre camp le presse de se retirer de l'élection pour ne pas gêner Mitt Romney.

Si elle est «véritablement violée», une femme ne peut pas tomber enceinte. Tels sont, en substance, les propos tenus dimanche à la télévision américaine par l'élu républicain Todd Akin, farouchement opposé au droit à l'avortement. Interrogé sur la possibilité d'avorter après un viol, ce membre de la commission des sciences de la Chambre des représentants a expliqué «avoir compris» qu'en cas «de véritable viol, le corps de la femme essaye par tous les moyens» d'empêcher la fécondation.

Cette déclaration a suscité un tollé aux États-Unis, aussi bien chez les démocrates que dans le propre camp de Todd Akin. Le candidat républicain Mitt Romney et son colistier, Paul Ryan, se sont empressés de se désolidariser de cet élu devenu gênant pour leurs ambitions présidentielles.

«Le gouverneur Romney et le représentant Ryan ne sont pas d'accord avec les déclarations de M. Akin et une Administration Romney-Ryan ne s'opposerait pas à l'avortement en cas de vi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant