Tollé après la libération d'Abou Qatada

le
0
L'«ambassadeur» d'al-Qaida en Europe a été placé en liberté surveillée par la justice britannique. Le gouvernement veut obtenir son extradition vers la Jordanie.

Abou Qatada, considéré comme un dangereux membre de l'organisation terroriste al-Qaida, a été libéré lundi soir d'une prison britannique où il était détenu depuis plus de six ans. Il a quitté à bord d'une camionnette le centre de détention de haute sécurité de Long Lartin pour être assigné à résidence à Londres dans les conditions les plus strictes. Muni d'un bracelet électronique, sous haute surveillance policière, il n'a droit qu'à deux heures de sortie par jour, ne peut fréquenter une mosquée, emmener ses enfants à l'école, n'a pas droit à l'usage d'un téléphone portable ni d'Internet.

Cette libération plonge le gouvernement britannique dans l'embarras face à un casse-tête judiciaire international et crée la fureur dans l'opinion et la classe politique. Elle a été décidée par un juge, considérant que cette détention sans procès et sans charge d'inculpation ne pouvait se poursuivre.

Londres souhaite depuis des années extrader Abou Qatada vers l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant