Tokyo veut démanteler un quart des réacteurs nucléaires japonais

le
0

TOKYO, 5 septembre (Reuters) - Le gouvernement japonais va tenter d'obtenir des compagnies d'électricité qu'elles préparent des plans de démantèlement d'un quart des 48 réacteurs nucléaires du pays, trop vieux ou trop chers à mettre aux nouvelles normes imposées après la catastrophe de Fukushima, écrit vendredi le quotidien Nikkei. D'après le journal, l'Etat estime qu'en faisant fermer les centrales les plus anciennes, considérées comme les plus vulnérables, il aura le soutien nécessaire de l'opinion pour relancer les plus récentes. La totalité des réacteurs nucléaires japonais sont à l'arrêt depuis le tsunami de mars 2011 qui a provoqué le plus grave accident nucléaire qu'ait connu le monde depuis Tchernobyl, en 1986. L'opinion japonaise est majoritairement hostile à une relance de la production nucléaire, mais les importations de sources d'énergie fossile pèse sur les comptes de la nation. Toujours d'après Nikkei, le groupe Kansai Electric Power 9503.T serait disposé à démanteler deux de ses réacteurs vieillissants. Les autorités japonaises ont édicté en juillet 2013 de nouvelles règles de sûreté nucléaire limitant notamment à quarante ans la durée de vie théorique d'un réacteur. Une prolongation unique de vingt ans est possible mais soumise à une inspection stricte. Douze des 48 réacteurs, soit le quart du parc nucléaire, auront atteint cette limite des quarante ans dans les cinq années à venir. (James Topham; Henri-Pierre André pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant