Tokyo met en garde contre un risque de chaos en mer de Chine méridionale

le , mis à jour à 08:18
0

SINGAPOUR, 30 mai (Reuters) - Le ministre japonais de la Défense, Gen Nakatani, a averti samedi que les projets de construction d'îles semi-artificielles par Pékin en mer de Chine méridionale risquaient de plonger la région dans le chaos, et il a appelé les parties prenantes, dont la Chine populaire, à se comporter de manière responsable. "Si nous restons sans rien faire face à une situation contraire au droit, l'ordre tournera bientôt au désordre, et la paix et la stabilité s'effondreront", a dit le ministre nippon dans un discours à Singapour, dans le cadre du forum annuel dit "Dialogue Shangri-La", qui réunit des ministres de la Défense et des responsables militaires de pays de la zone Asie-Pacifique. "J'espère, et j'attends de tous les pays, dont la Chine, qu'ils se comportent en tant que puissances responsables", a ajouté Gen Nakatani. La tension a monté ces derniers mois en mer de Chine méridionale en raison des travaux effectués par la Chine sur des récifs, destinés à réaffirmer ses prétentions sur l'archipel des Spratleys. La Chine revendique 90% de la mer de Chine méridionale, mais le Vietnam, les Philippines, la Malaisie, le sultanat de Brunei et Taiwan ont également des prétentions sur ces eaux potentiellement riches en hydrocarbures, traversées par des voies maritimes internationales de première importance. La Chine a déjà entrepris ces derniers mois des travaux d'assèchement et d'aménagement sur plusieurs récifs et îlots qu'elle occupe dans les Spratleys, dont la superficie terrestre a été multipliée par cinq, selon des images satellites qui montrent qu'une piste aérienne et des installations portuaires y ont été bâties. Cette semaine, les autorités chinoises ont organisé une cérémonie pour la construction de deux phares sur des récifs de cette zone maritime. (Nobuhiro Kubo et Masayuki Kitano; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant