Tokyo interroge Pékin sur un radar en mer de Chine

le
0
    TOKYO, 7 août (Reuters) - Le Japon a déposé une réclamation 
auprès de Pékin après la découverte d'un radar installé sur une 
plateforme d'exploration gazière proche d'eaux disputées en mer 
de Chine orientale, a annoncé le ministère des Affaires 
étrangères japonais dimanche. 
    Le Japon craint que le radar, communément utilisé par les 
navires de patrouille et peu utile à l'exploitation gazière, ne 
soit le signe d'un usage de la Chine de ces platesformes comme 
des postes militaires, rapportent les médias japonais. 
    Selon un porte-parole de la diplomatie japonaise, le radar a 
été repéré à la fin du mois de juin et une réclamation a été 
envoyée vendredi par le biais de l'ambassade japonaise en Chine, 
appelant Pékin à s'expliquer. 
    Tokyo a appelé la Chine à arrêter la construction de 
platesformes d'exploration pétrolière et gazière en mer de Chine 
orientale, l'accusant de s'y développer unilatéralement au 
mépris d'un accord conclu en 2008 s'engageant à maintenir la 
coopération en matière de gestion des ressources dans la région. 
    Aucune frontière officielle n'a été tracée dans la région 
entre les deux pays. 
     
     
 
 (Makiko Yamazaki; Julie Carriat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant