Tokyo et Pékin se disputent les îles Senkaku

le
0
Cet archipel dépeuplé représente avant tout un enjeu stratégique et politique.

Le Japon, qui a fêté la fin de la Seconde Guerre mondiale mercredi, se rapproche d'un conflit direct avec la Chine. C½ur de la polémique: les îles Senkaku. Dimanche, dix activistes japonais ont débarqué sur Uotsuri, partie principale de ce minuscule archipel situé en mer de Chine, pour y planter un drapeau. Ils avaient été précédés, quelques jours plus tôt, par une escouade folklorique de Chinois du continent et de Taïwan, pour une fois unis, venus revendiquer l'appartenance des Senkaku à la sphère chinoise. Ces derniers ont été expulsés manu militari sans autre procès, Tokyo craignant le pourrissement. Depuis 2007, les incidents de ce type se multiplient entre les deux pays autour de ces îlots.

Les Senkaku sont un enjeu économique secondaire pour les deux puissances. Leurs eaux sont riches en poisson et ses fonds marins recèlent des gisements d'hydrocarbures «assez importants pour déclencher une crise, pas une guerre», estime David Hewitt, chercheur spü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant