Tokyo enquête sur l'enlèvement d'un journaliste japonais en Syrie

le
0
    TOKYO, 24 décembre (Reuters) - Le gouvernement japonais a 
annoncé jeudi qu'il s'efforçait de réunir toutes les 
informations possibles sur l'enlèvement d'un journaliste 
japonais en Syrie. 
    Dans un communiqué diffusé mardi, l'association Reporters 
sans Frontières (RSF) rapporte que Jumpei Yasura a été enlevé en 
juillet par un groupe armé en Syrie dans une zone contrôlée par 
les islamistes armés du Front Al Nosra.  
    Ses ravisseurs exigent une rançon sous peine de l'exécuter 
ou de le vendre à un autre groupe, ajoute RSF qui a appelé le 
gouvernement japonais à tout mettre en oeuvre pour sa 
libération. 
    Journaliste indépendant, Jumpei Yasura était parti en Syrie 
pour enquêter notamment sur l'exécution par le groupe Etat 
Islamique (EI) de son confrère Kenji Goto. 
    Interrogé lors d'une conférence de presse, Yoshihide Suga, 
secrétaire général du gouvernement japonais, a répondu que Tokyo 
s'efforçait d'obtenir des informations. 
    "Je suis naturellement au courant de cette information. 
Compte tenu de la nature de ce sujet, je m'abstiendrais d'entrer 
dans le détail. La sécurité de nos citoyens est une 
responsabilité importante du gouvernement, nous faisons donc 
tout et nous utilisons différents canaux d'informations", a-t-il 
dit. 
 
 (Kaori Kaneko; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant