Tokyo 2020 : le projet de nouveau stade olympique annulé

le
1
Tokyo 2020 : le projet de nouveau stade olympique annulé
Tokyo 2020 : le projet de nouveau stade olympique annulé

Le projet de nouveau stade olympique pour accueillir l'édition 2020 à Tokyo (Japon) a été annulé par le premier ministre, Shinzo Abe, jeudi dernier. Le projet d'ouvrage dévoilé dès 2013 et imaginé par l'architecte irako-britannique Zaha Hadid, a remporté un concours international lancé par les organisateurs. En retard sur le caalendrier, les autorités ont dores et déjà annoncé que les matches de la Coupe du Monde de Rugby 2019 ne pourraient avoir lieu dans la future enceinte olympique.

Les coûts de construction de cet édifice imposant, qui aurait culminé à près de 70 mètres de haut pour une capacité de 80 000 places, a atteint 2 milliards  euros, soit 650 millions d'euros de plus que prévu. Si l'accord trouvé entre le ministère des Sports japonais et deux entreprises de BTP avait été exécuté, le Japon aurait disposé de l'enceinte sportive la plus coûteuse de l'histoire des Jeux Olympiques modernes. La construction du stade olympique pour les Jeux de Londres n'a nécessité qu'un tiers de la somme du projet de Zaha Hadid.

Cette hausse du coût inexpliquée a été attribuée au design. Or, l'architecte, qui a dessiné le centre aquatique des olympiades londoniennes, se défend sur le site internet de sa compagnie, «le design utilise des matériaux et des techniques standard prenant en compte les capacités des constructeurs japonais et le budget arrêté».

Un projet longtemps controversé

Ce projet de stade en forme de «casque de vélo intergalactique» avait provoqué la colère des amoureux de ce quartier historique de la capitale japonaise. Une pétition a recueilli quelque 80 000 signatures contre le projet qui aurait imposé sa silhouette futuriste, à un îlot de verdure au centre de Tokyo. Paradoxalement, le jardin qui borde le lieu choisi pour bâtir le stade, avait été créé à la gloire de l'empreur Meiji qui avait fait basculer le Japon dans la modernité.

Outre l'aspect environnemental, le gouverneur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 21 juil 2015 à 17:28

    Toutes ces niaiseries pour 15 jours, ça me dépasse.....au fait on paye pour les jeux d'Athènes, nous, les bons franchouillards imposables......et l'on veut un bis repetita pour Paris !!!!!