Tod's: en hausse malgré le scepticisme des brokers.

le
0

(CercleFinance.com) - Le marché semble partager l'optimisme à toute épreuve du management de Tod's. Malgré l'annoncé d'une baisse de 14,6% des ventes à périmètre comparable sur les 9 premiers mois de l'exercice en raison principalement d'un recul en Chine, ce dernier s'est dit confiant pour ramener le repli organique à 1,7% à fin 2016.

Et le PDG Diego Della Valle d'assurer que le plan stratégique se déroule comme prévu. 'Nous sommes confiants dans la performance de la dernière partie de l'année et dans les résultats futurs du groupe', a insisté le dirigeant, alors que le titre, qui profite peut-être aussi de rachats à bon compte, a perdu un peu plus de 28% depuis le début de l'année (-33% sur un an)... et prend 2,1% vers 12h20 à Milan.

En données publiées, le chiffre d'affaires à fin septembre s'est établi à 757,7 millions d'euros, en repli de 3,7% et de 4,4% à devises constantes, contre une estimation moyenne des analystes de 763 millions.

Sur le seul troisième trimestre, les revenus sont ressortis à 260 millions d'euros, en recul de 4,7% à changes constants. Toujours 'neutre' sur la valeur, Oddo tablait sur un repli plus de 2 fois inférieure et a ajusté de respectivement 6 et 4% à la baisse ses objectifs de bénéfice par action (BPA) pour 2016 et 2017.

'La stabilisation apparente de la baisse par rapport au T2 masque en réalité une détérioration des tendances à la fois dans le 'Retail' et le 'Wholesale' car les bases de comparaison étaient nettement plus favorables sur le trimestre pour ces deux circuits de distribution', commente pour sa part Aurel BGC, qui continue de préconiser la vente et a raboté de 2% ses estimations de BPA pour prendre en compte ce trimestre inférieur à ses attentes.

'Nos prévisions sont actuellement inférieures de 10% à celles du consensus [...] Selon nous, la valorisation du titre est encore clairement trop élevée (légère prime par rapport au reste du secteur) malgré sa faible performance boursière depuis un an', poursuit le bureau d'études, qui affirme de surcroît avoir du mal à décrypter la stratégie de la marque Tod's, avec un recentrage de l'offre autour des produits iconiques tout en gardant l'ambition de devenir une marque plus lifestyle qu'il juge peu compréhensible.

Aurel BGC se dit enfin dubitatif quant au potentiel de développement à l'international des autres marques (en particulier Hogan et Fay).


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant