Titres-restaurant dans les distributeurs : mode d'emploi

le
0
Les titres-restaurant sont aujourd'hui valables dans certains distributeurs.
Les titres-restaurant sont aujourd'hui valables dans certains distributeurs.

Combien de fois nous sommes-nous vu refuser un titre-restaurant sous prétexte que ce n'était ni le jour ni l'endroit pour l'utiliser ? Environ 3,5 millions de Français en profitent, sans vraiment savoir ni pourquoi ni comment. Créés en 1967 pour soulager fiscalement employeurs et salariés des secteurs privé et - depuis 2001 - public, ces "titres de paiement spéciaux" génèrent chaque année 5,16 milliards d'euros de chiffre d'affaires et n'ont qu'une fonction : le règlement d'une prestation alimentaire. Mais leur champ d'utilisation va s'élargir avec l'arrivée d'une nouvelle gamme de distributeurs alimentaires spécialement adaptés à leur usage. De là quelques ajustements législatifs qu'il convient de mentionner."Oui, mais on ne rend pas la monnaie" "Vous prenez les titres-restaurant ?", entend-on souvent demander comme s'il s'agissait de l'Amex, entre autres cartes "privilège". Tandis que les uns tentent de flouer un commerçant distrait, les autres ignorent tout simplement la législation qui leur est liée. Par exemple, on s'étonne parfois de ne pouvoir utiliser plus de deux titres en même temps. Or avant 1975, le quota était de un seulement. Une évolution qui répond à la hausse des prix pratiqués dans le milieu de la gastronomie française. "Oui,mais onnerend pas la monnaie", rétorquent certains. Pourquoi ? Pour répondre à cette question, il faut rappeler qu'employeur et salariés se partagent le financement des titres-restaurant. Si la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant