Titanic : un siècle après, une fausse rescapée démasquée

le
0
Titanic : un siècle après, une fausse rescapée démasquée
Titanic : un siècle après, une fausse rescapée démasquée

Cent un ans après le naufrage, le Titanic renferme encore des mystères. L'un d'eux vient toutefois d'être levé : l'énigme Loraine Allison, du nom de cette petite fille disparue et déclarée morte lors de la catastrophe du 14 avril 1912 et réapparue trois décennies plus tard sous le nom d'Helen Kramer. Sauf que cette dernière, décédée en 1992, était en fait une usurpatrice, vient de prouver une équipe de titanologistes, comparaison ADN à l'appui. Retour sur cette histoire singulière qui a fait le tour des médias anglo-saxons avant d'être repérée par Slate. 

Loraine Allison, 2 ans, victime du Titanic

Tout commence le soir du 14 avril 1912. Loraine Allison, presque 3 ans, son petit frère Trevor, 7 mois, leurs parents Hudson et Bess ainsi que plusieurs domestiques sont à bord du Titanic sur le point de sombrer. Selon les témoignages de survivants et les enquêtes menées par les autorités britanniques et américaines, Trevor et sa nourrice sont parmi les premiers à embarquer dans un canot de sauvetage. Mais le reste de cette famille canadienne ne le sait pas. Elle va les chercher désespérément, manquant toutes les occasions de fuir le gigantesque paquebot et d'être sauvés. Seul le corps d'Hudson sera retrouvé. Loraine est déclarée morte, et acquiert même une triste notoriété en tant que seul enfant de première ou deuxième classe à avoir péri dans le naufrage.

Loraine Allison et ses parents D.R

La quête d'Helen Kramer pour se faire reconnaître

Le deuxième chapitre de cette histoire survient un peu moins de trente ans plus tard. En 1940, une certaine Helen Kramer profite d'une émission de radio pour lancer un appel à l'aide en vue de retrouver sa famille. Elle prétend être Loraine Allison et affirme avoir échappé à la catastrophe. Selon la version qu'elle livre, elle aurait été sauvée au dernier moment par son père, qui l'aurait placée dans un canot de sauvetage à côté d'un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant