Tirs sur l'ambassade de Corée du Sud en Libye, deux morts

le
0

(Actualisé avec précisions, revendication, changement de dateline) TRIPOLI, 12 avril (Reuters) - L'ambassade de Corée du Sud à Tripoli en Libye a été la cible de tirs dimanche qui ont tué deux gardiens locaux chargés de la sécurité, ont annoncé les autorités libyennes et sud-coréennes. L'attentat a été revendiqué par des activistes qui se sont ralliés à l'Etat islamique, selon un communiqué publié sur les réseaux sociaux. L'authenticité de la revendication n'a pu être vérifiée. Les agresseurs ont tiré à partir d'une voiture. Ils ont également fait un blessé. Les deux gardes tués étaient des employés du gouvernement libyen, a déclaré le porte-parole de la sécurité de Tripoli. Un responsable du ministère sud-coréen des Affaires étrangères à Séoul a déclaré que le gouvernement sud-coréen réfléchissait à un déménagement de l'ambassade. Il n'a pas donné de précisions. Des Libyens se réclamant de la mouvance de l'Etat islamique ont revendiqué plusieurs attentats commis cette année contre des étrangers en Libye, notamment l'attaque fin janvier contre l'hôtel Corinthia à Tripoli et la décapitation de 21 coptes (chrétiens) égyptiens mi-février. Ils ont également revendiqué plusieurs attentats contre des ambassades à Tripoli. La plupart des missions diplomatiques étrangères se sont retirées de la capitale libyenne pour des raisons de sécurité. Le gouvernement officiellement reconnu par la communauté internationale s'est pour sa part réfugié dans l'est du pays. Un autre gouvernement non reconnu est en place à Tripoli. (Ahmed Eloumani avec Jack Kim et Ju-min Park à Séoul; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant