Tirs et explosion près de mosquées au Mans et dans le Rhône

le
0

(Actualisé avec Le Mans) VILLEFRANCHE-SUR-SAONE, Rhône, 8 janvier (Reuters) - Des tirs et des lancers de grenades d'entraînement ont eu lieu aux abords de la mosquée du Mans (Sarthe) et une explosion s'est produite près d'une mosquée à Villefranche-sur-Saône (Rhône), deux événements considérés comme liés à l'attaque meurtrière contre Charlie Hebdo mercredi. Au Mans, "trois coups de feu minimum" ont été tirés peu après minuit près de la mosquée, selon le procureur de la République Philippe Varin. "Une balle a transpercé une vitre" de la mosquée, a-t-il dit à Reuters, estimant que "c'est vraisemblablement un contrecoup de l'attentat d'hier". Par ailleurs, quatre grenades d'exercice ont été retrouvées dans la cour du bâtiment, dont une a explosé, "probablement au moment où les coups de feu ont été tirés". "Il s'agit de munitions théoriquement inoffensives car remplies de plâtre mais on peut très bien les remplir de clous", a-t-il souligné. "Elles ne sont pas en vente libre et on ne les trouve normalement nulle part ailleurs que dans les milieux militaires." Ces événements n'ont fait aucun blessé, le bâtiment étant vide au moment des faits. A Villefranche-sur-Saône, une explosion d'origine criminelle s'est produite devant un restaurant kebab jouxtant une mosquée. "La façade a été entièrement soufflée par l'explosion d'un engin explosif artisanal", a dit le procureur Grégoire Dulin, précisant qu'il n'y avait que des dégâts matériels. Cette explosion, jeudi peu avant 10h00, semble d'origine criminelle, avait indiqué un peu plus tôt une source policière. "C'est certainement lié aux évènements d'hier, ce n'est pas certainement pas un hasard", a estimé le député-maire UMP de Villefranche-sur-Saône, Bernard Perrut. Le secrétaire de la mosquée et propriétaire du snack kebab Gourd Mejoub a appelé au calme. "Il ne faut pas faire d'amalgame, je lance un appel au calme, 12 morts ça suffit", a-t-il dit. (Catherine Lagrange à Villefranche-sur-Saône et Guillaume Frouin à Nantes, édité par Jean-Baptiste Vey)

Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant