Tirs de roquettes sur un camp d'exilés iraniens à Bagdad, 23 tués

le
0

(actualisé avec revendication) BAGDAD, 30 octobre (Reuters) - Une douzaine de roquettes se sont abattues jeudi sur un camp proche de l'aéroport international de Bagdad dans lequel se trouve un groupe d'opposants iraniens en exil, a annoncé un porte-parole de l'armée irakienne. Selon un porte-parole du groupe de dissidents, 23 membres de l'Organisation des moudjahidines du peuple iranien (OMPI) auraient été tués dans ces tirs. Il n'a pas été établi dans l'immédiat si l'organisation qui est installée en Irak depuis la guerre contre l'Iran dans les années 80 était effectivement visée. L'attaque a été revendiquée vendredi par la milice irakienne chiite Al Mokhtar, rapport l'agence de presse iranienne Fars. "Nous avons prévenu les membres de cette organisation terroriste qu'ils devaient quitter l'Irak aussi vite que possible. (...) Donc, s'ils ne le font pas, il y aura d'autres attasues similaires", a déclaré Wathik al Battat, commandant de cette milice, cité Fars. Selon un porte-parole de l'OMPI à Paris, 23 résidents du camp dont une femme ont péri et plusieurs dizaines d'autres sont blessés. Les roquettes ont été tirées depuis le quartier de Bakriya situé à six km au nord-est de l'aéroport, a dit le général Yahya Rasool, porte-parole du commandement des opérations conjointes. De source policière, on indique que six roquettes de type Katioucha sont tombées dans le périmètre de l'aéroport sans faire de dégâts et six autres sont tombées dans le camp de l'OMPI, baptisé Camp Liberty, une ancienne base militaire américaine. L'OMPI avait pris le parti de Saddam Hussein lors de la guerre Irak-Iran dans les années 80 et, tombée en disgrâce à la faveur de la chute du régime irakien en 2003, elle avait été transférée à Camp Liberty en 2012. Les Etats-Unis ont demandé au gouvernement irakien d'améliorer les conditions de sécurité dans ce camp, a indiqué le secrétaire d'Etat John Kerry dans un communiqué. (Bozorgmehr Sharafedin,; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant