Tirs de roquettes sur le centre de Damas, cinq tués

le
0

(Bilan actualisé, riposte de l'armée syrienne, précisions) par Marwan Makdesi BEYROUTH, 5 février (Reuters) - Cinq personnes ont été tuées et au moins 35 autres blessées par des tirs de roquettes qui ont touché jeudi des quartiers résidentiels du centre de Damas, rapporte l'agence officielle Sana. L'armée syrienne a riposté en menant une quarantaine de frappes aériennes sur le secteur de la Ghouta orientale, à l'est de la capitale, bastion du groupe rebelle Armée de l'islam, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) qui fait état de 35 morts et 140 blessés dans ces raids. Un témoin a dit avoir entendu dans la matinée une trentaine d'explosions dans le centre de Damas. La chaîne de télévision Al Manar, appartenant au Hezbollah libanais, indique que ces tirs d'artillerie provenaient de l'Armée de l'islam. La radio Cham FM affirme pour sa part que les tirs ont touché au moins cinq quartiers résidentiels y compris la vieille ville. La télévision officielle rapporte que trois obus sont tombés autour de la mosquée des Omeyyades située dans le centre historique de la capitale. Le chef de l'Armée de l'islam, Zahran Allouch, avait annoncé cette semaine qu'il considérait Damas comme une "zone militaire" et que ses troupes riposteraient à tout raid de l'aviation syrienne sur la région de la Ghouta et de Djobar. Dans un message sur un compte Twitter auquel son nom est associé, il a expliqué jeudi qu'il entendait donner à l'armée syrienne un "goût" des opérations qu'elle menait contre la Ghouta. Le groupe insurgé avait tiré 38 roquettes sur Damas le 25 janvier, tuant sept personnes, selon un bilan de l'OSDH qui précisait que cette attaque était la plus violente contre la capitale depuis le début de l'année. (Avec Sylvia Westall; Pierre Sérisier et Guy Kerivel pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant