Tirs de gaz lacrymogène contre des manifestants anti-Erdogan à Istanbul

le
0

ISTANBUL, 28 août (Reuters) - La police turque a fait usage de gaz lacrymogène et de canon à eau jeudi à Istanbul pour disperser des manifestants qui entendaient protester contre la prestation de serment de Recep Tayyip Erdogan en tant que président. Quelque 200 manifestants s'étaient rassemblés dans la quartier très touristique de Taksim, sur la rive européenne d'Istanbul, en scandant des slogans anti-Erdogan et en brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "la présidence ne peut effacer la corruption ou le vol". Le gouvernement islamo-conservateur, dirigé par Recep Tayyip Erdogan jusqu'à son élection à la présidence, a été éclaboussé en décembre dernier par un scandale de corruption qui s'est soldé par l'arrestation de plusieurs dizaines de personnes, dont des hommes d'affaires proches du gouvernement et les fils de plusieurs ministres. Recep Tayyip Erdogan, mis en cause dans un enregistrement et accusé de dérive autoritaire, a dénoncé un complot ourdi par son ancien allié, l'influent dignitaire musulman Fethullah Gülen, exilé aux Etats-Unis. (Ece Toksabay, Marine Pennetier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant