Tirs à l'armes lourde à Bangui, au moins huit morts

le
3

(Actualisé avec décès d'un casque bleu pakistanais § 3) BANGUI, 9 octobre (Reuters) - Des tirs de mitrailleuses et d'armes lourdes ont fait au moins huit morts et 25 blessés jeudi à Bangui, la capitale de la Centrafrique, a-t-on appris auprès des Nations unies et la Croix-Rouge. Des témoins ont indiqué que les premiers tirs avaient éclaté dans la nuit de mercredi à jeudi et se sont poursuivis toute la journée. Ils ont cessé à la tombée de la nuit. Mais dans la soirée, un casque bleu pakistanais de la Minusca a été tué dans une embuscade tendue contre une patrouille de l'Onu qui circulait dans le quartier KM-11, a annoncé le chef de la mission de l'Onu déployée en Centrafrique. Le général Babacar Gaye a ajouté que huit autres casques bleus avaient été blessés, dont un grièvement. On ignore qui sont les auteurs de ces tirs, qui surviennent après plusieurs jours de tension croissante entre les communautés chrétienne et musulmane. Les miliciens anti-balaka, chrétiens, ont réclamé cette semaine la démission de la présidente par intérim, Catherine Samba-Panza. (voir [ID:nL6N0S23QW)) Un journaliste de Reuters dit avoir entendu des tirs de mortier en provenance du quartier PK5. Les rues ont été rapidement désertées par les habitants pris de panique. Il s'agit des affrontements les plus violents depuis des mois, a déclaré Peter Bouckaert, directeur de la division urgences de Human Rights Watch (HRW). L'insécurité et des menaces visant spécifiquement leurs équipes ont contraint la Croix-Rouge et les ONG à suspendre leurs opérations d'aide aux blessés et d'évacuation des corps. Dans l'après-midi, une travailleuse humanitaire indiquait à Reuters avoir reçu pour instruction de rester chez elle. "Les heurts se poursuivent dans le quartier Castor et autour de cette zone", a-t-elle dit. Des témoins rapportent que des miliciens anti-balaka procèdent à des contrôles d'identité dans les rues de la ville, a-t-elle ajouté. (Crispin Dembassa-Kette et Serge Léger Kokpakpa; Bertrand Boucey, Clémence Apetogbor et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le vendredi 10 oct 2014 à 14:58

    pas beau de censurer...la colonie se rebelle ? Le Drian-jules Ferry nous aurait menti ?

  • imozen le jeudi 9 oct 2014 à 16:20

    Mais Hollande a dit avoir résolu les troubles à Bangui, tout comme au Mali d'ailleurs. Nous aurait-il menti ?

  • M6437502 le jeudi 9 oct 2014 à 15:55

    Parler de gouvernement à Bangui, cela me semble un peu irréel, non?