Tirs à l'arme automatique en Seine-Saint-Denis

le
0
Les trafiquants de drogue s'affrontent. Le préfet Christian Lambert a appelé des motards et un hélicoptère en renfort.

Dans le chaudron de la Seine-Saint-Denis, la commune de Sevran fait actuellement l'objet d'une attention soutenue de la part des forces de l'ordre. Tenaillés par une pression policière qui ne se relâche jamais et qui déstabilise leur commerce en profondeur, les trafiquants de drogue deviennent fébriles.

Samedi en plein après-midi, deux inconnus circulant sur un gros scooter à trois roues ont ouvert le feu, à l'arme automatique, sur la façade d'un immeuble situé dans le quartier sensible de la Cité basse. Les projectiles se sont fichés dans cinq appartements, sans faire de victime. Pas moins de 18 douilles de 9 millimètres ont été retrouvées sur les lieux de fusillade. Quelques heures plus tard, de nouveaux coups de feu retentissaient dans le même secteur et les enquêteurs ont cette fois retrouvé des cartouches de calibre 7,62 millimètres laissant penser à l'usage d'un fusil d'assaut de type Kalachnikov. Un différend lié au commerce local de la résine de cannabis

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant