"Tireur fou" : Florence Rey s'est reconvertie dans le cinéma

le
2
Il semblerait qu'après avoir entretenu une liaison épistolaire avec le réalisateur Jacques Richard, ce dernier l'ait engagée en tant que régisseuse et figurante sur le tournage de L'orpheline avec en plus un bras en moins, sorti en janvier 2012.
Il semblerait qu'après avoir entretenu une liaison épistolaire avec le réalisateur Jacques Richard, ce dernier l'ait engagée en tant que régisseuse et figurante sur le tournage de L'orpheline avec en plus un bras en moins, sorti en janvier 2012.

Le site d'informations Le Mague n'a pas attendu le battage médiatique consécutif à l'arrestation du tireur fou parisien Abdelhakim Dekhar ce mardi 20 novembre pour se demander ce qu'était devenue Florence Rey, dont il s'est avéré que Dekhar était un des complices lors de la fameuse course-poursuite sanglante du couple Rey-Maupin, le 4 octobre 1994. Cinq personnes, dont un chauffeur de taxi, trois policiers et Audry Maupin avaient trouvé la mort à la suite d'un braquage à Pantin mené au fusil à pompe, une arme fournie par Dekhar, qui avait écopé de quatre ans de prison pour association de malfaiteurs dans le cadre de cette affaire.

Dès le 8 novembre 2011, le site avait retrouvé la trace de Florence Rey. Libérée le 2 mai 2009 après quinze ans de réclusion, celle-ci s'est ensuite reconvertie dans le cinéma. Il semblerait qu'après avoir entretenu une liaison épistolaire en détention avec le réalisateur Jacques Richard, ce dernier l'ait engagée en tant que régisseuse et figurante sur le tournage de "L'orpheline avec en plus un bras en moins", sorti en janvier 2012. Melvil Poupaud, tête d'affiche de ce film et neveu de Jacques Richard, le confirme dans son autobiographie parue en 2011 Quel est mon nom ? : "Jacques Richard est tombé amoureux d'une jeune femme avec laquelle il a entretenu une correspondance enflammée, avant qu'elle ne soit libérée suite à une longue peine de prison. À sa sortie son premier travail fut d'être...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • laquitta le jeudi 21 nov 2013 à 22:28

    c'est devenu une planque les intermittents du spectacle !

  • fbordach le jeudi 21 nov 2013 à 21:32

    Après Merah blanc aux yeux bleus sous son casque, voilà qu'on avait commencé à préparer le terrain pour un affreux tireur de Libé fachisse de l'esstrême drouâte («type européen», lourds sous-entendus et patati et patata). Manque de pot : il s'appelle Abdelhakim Dekhar et vient de l'extrême gauche. Et bien entendu, c'est un «déséquilibré» (un tueur de droite, c'est un dangereux fasciste, totalement responsable de ses actes immondes. Un tueur de gauche, c'est malheureux fou qu'il faut plaindre).