TIPS, banques, devises, baisses d'impôts : BNY Mellon détaille ses 7 stratégies obligataires

le
0

(AOF) - Dans un contexte marqué par de nouveaux doutes concernant les anticipations d'inflation, Paul Brain, responsable de la gestion obligataire chez Newton (BNY Mellon IM), identifie pour le second semestre sept stratégies d'investissement obligataire pour des investisseurs "imaginatifs".

D'abord, le gérant souligne que les TIPS (obligations américaines indexées sur l'inflation) deviennent attractifs lorsque les prévisions d'inflation à long terme sont révisées à la baisse.

Ensuite, Paul Brain, responsable de la gestion obligataire chez Newton (BNY Mellon IM), recommande d'identifier les pays susceptibles de baisser leurs taux, et dans lesquels un plan de relance budgétaire est peu probable. "Les marchés pourraient rester orientés à la hausse dans les pays cherchant à maintenir leurs taux à des niveaux bas, voire à les réduire davantage, sans avoir à mêler relance budgétaire et assouplissement monétaire. C'est le cas de l'Australie et de la Nouvelle- Zélande", note l'expert.

Troisièmement, prendre des positions croisées sur les devises pourrait être intéressant au second semestre. "Après une période prolongée d'argent bon marché, et après l'effondrement des exportations de certains pays, il est fort à parier qu'il y aura des écarts significatifs entre les pays. Si l'on prend en compte l'incertitude politique inéluctable, il se pourrait que les devises signent des performances fortement contrastées", indique Paul Brain.

Le responsable de la gestion obligataire chez Newton (BNY Mellon IM) voit aussi des opportunités dans le ciblage des entreprises qui pourraient profiter d'une hausse des dépenses d'infrastructure et des réformes fiscales, citant les cimentiers, les fournisseurs de services aux collectivités ou encore les groupes d'infrastructures.

Enfin, Paul Brain recommande d'optimiser son positionnement sur la courbe de taux, de se placer sur les obligations à taux variable ou encore les émissions du secteur bancaire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant