Tinkoff : Oleg Tinkov va se retirer fin 2016

le
0
Tinkoff : Oleg Tinkov va se retirer fin 2016
Tinkoff : Oleg Tinkov va se retirer fin 2016

Après avoir racheté l'équipe à Bjarne Riis en 2014, Oleg Tinkov a annoncé dans une interview à Cyclingnews que sa banque allait cesser son investissement dans le cyclisme et qu'il allait revendre son équipe.

Tout ça pour ça, pourrait-on dire ! Après avoir racheté avec beaucoup de tapage l’équipe de Bjarne Riis en 2014, Oleg Tinkov en a assez du cyclisme professionnel et a décidé de retirer ses billes dès la fin de la saison 2016. « Tous les contrats et partenariats sont en place pour 2016 mais ce sera la dernière saison dans le sport pour Tinkoff Bank et pour moi » a déclaré le magnat russe dans une interview accordée à Cyclingnews. Autrement dit, après avoir fait son retour dans le peloton lors du Tour de France 2012 comme sponsor, Oleg Tinkoff va une nouvelle fois quitter le cyclisme professionnel d’ici un an, que les coureurs soient sous contrat, à l’image de Rafal Majka ou Peter Sagan, ou pas. Pour justifier sa décision, lourde de conséquences, Oleg Tinkov a mis en avant deux arguments.

Des raisons économiques, mais pas que...

Le premier argument est principalement financier alors que la situation économique en Russie n’est plus florissante. Ses collaborateurs lui ont aussi assuré que le retour sur investissement dans le cyclisme n’était plus à la hauteur des attentes, Oleg Tinkov ne souhaitant pas investir sa fortune personnelle dans le cyclisme. La Tinkoff Bank a décidé de relancer des campagnes de publicité à la télévision. L’autre argument est un ressenti de la part d’Oleg Tinkov quant à l’évolution du cyclisme professionnel. « J’ai décidé de vendre l’équipe et de quitter le sport car j’ai réalisé que personne ne veut travailler avec moi pour changer le modèle économique du sport, a déclaré Oleg Tinkov. Lors des deux dernières années, j’ai essayé de me battre face à ASO et à l’UCI, j’ai essayé de trouver de nouvelles rentrées d’argent via les droits TV, les produits dérivés et les ventes de billets mais personne ne m’a réellement soutenu et n’a voulu se tenir à mes côtés. » S’il ne compte pas laisser tomber l’équipe, ayant mandaté Stefano Feltrin, son patron, pour trouver un nouveau sponsor et un repreneur en vue d’une licence World Tour, l’équipe pourrait disparaître si cette recherche ne donne rien.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant