Tinder, 30 ans, rien que du malheur...

le
0
Tinder lance une version payante de son application. Photo d'illustration.
Tinder lance une version payante de son application. Photo d'illustration.

L'application de réseautage social par géolocalisation Tinder, groupe américain créé en 2012, a annoncé lundi la sortie de sa version payante, Tinder Plus, controversée en raison des différences de prix qu'elle pratique selon l'âge de ses utilisateurs. Le coût de l'abonnement aux États-Unis varie du simple au double pour les plus de trente ans, passant de 9,99 à 19,99 dollars par mois. Avec une exception pour les pays émergents, où il est possible de s'abonner à partir de 2,99 dollars. Ces déclarations ont provoqué l'ire des internautes, qui voient dans cette monétisation de la discrimination. Rosette Pambakian, la porte-parole de Tinder, s'en défend dans un communiqué : "Nous avons défini les prix de Tinder Plus en fonction d'une combinaison de plusieurs facteurs et de ce que nous avons appris durant la phase de tests." Avant d'ajouter : "Nous avons conclu que les prix finaux étaient très bien acceptés par certaines démographies d'âge", arguant que la politique des prix de l'application américaine ressemblait, entre autres, à celle du service de streaming suédois Spotify. Les tarifs français restent pour l'instant inconnus. Sur Twitter, des utilisateurs déçus ont déjà menacé de supprimer l'application de rencontres de leur mobile, reprochant à Tinder d'avoir eu "la pire idée d'Internet" et de "ruiner son intégrité". Le vrai plus de cette version premium ? Ses deux nouvelles fonctions. La première,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant